Ecoutez Radio Sputnik
    Président français François Hollande

    Hollande appelle Kiev à la "retenue" dans ses opérations contre les insurgés

    © Sputnik . Anton Denisov
    International
    URL courte
    Situation explosive dans l'est de l'Ukraine (1212)
    0 0 0

    Le président français François Hollande a appelé Kiev à la "retenue" dans les opérations militaires, et Moscou au respect de l'intégrité territoriale de l'Ukraine, rapporte l'Elysée à l'issue d'un entretien entre M.Hollande et le chef de la Commission européenne José Manuel Barroso.

    Le président français François Hollande a appelé Kiev à la "retenue" dans les opérations militaires, et Moscou au respect de l'intégrité territoriale de l'Ukraine, rapporte samedi l'Elysée à l'issue d'un entretien entre M.Hollande et le chef de la Commission européenne José Manuel Barroso.

    "Ils (Hollande et Barroso) ont marqué leur préoccupation quant à la situation dans les régions de l'est de l'Ukraine. Le chef de l'Etat a rappelé que la Russie devait s'engager à respecter l'intégrité territoriale de l'Ukraine et a appelé l'Ukraine à faire preuve de retenue et discernement dans les opérations militaires en cours contre les séparatistes", lit-on dans le communiqué.

    Selon le document, les deux hommes ont "souligné l'urgence humanitaire et les besoins de la population à l'est de l'Ukraine", insistant sur la reprise du processus de règlement politique de la crise.

    "La France reste prête à un nouveau Sommet dans le format Normandie (6 juin) pour soutenir ce processus. La réunion des ministres des Affaires étrangères français, allemand, ukrainien et russe prévue dimanche pourrait être un premier pas vers cette rencontre", conclut le texte.

    Dossier:
    Situation explosive dans l'est de l'Ukraine (1212)

    Lire aussi:

    Barroso à Bruxelles: lobby or not lobby?
    Le Kremlin annonce une conférence téléphonique au format Normandie
    Poutine et Macron soutiennent le Format Normandie sur l’Ukraine
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik