Ecoutez Radio Sputnik
    Douma (chambre basse du parlement russe). Archive photo

    La Douma russe ratifie le Traité sur l'Union économique eurasiatique

    © Sputnik . Vladimir Fedorenko
    International
    URL courte
    Création de l’Union économique eurasiatique (56)
    0 11

    La Douma (chambre basse du parlement russe) a ratifié vendredi le Traité instituant l'Union économique eurasiatique (UEEA) signé par les présidents russe, biélorusse et kazakh le 29 mai dernier.

    La Douma (chambre basse du parlement russe) a ratifié vendredi le Traité instituant l'Union économique eurasiatique (UEEA) et signé par les présidents russe, biélorusse et kazakh le 29 mai dernier.

    La loi de ratification a été adoptée par 441 voix favorables contre 226 voix requises.

    Selon le président du comité de la Douma pour l'intégration eurasiatique Léonid Sloutski, les parlements kazakh et biélorusse devraient ratifier le Traité sur l'Union économique eurasiatique avant la rencontre des dirigeants des trois pays prévue à Minsk pour le 9 octobre. Le parlement kazakh se penchera sur cette question le 1er octobre et le parlement biélorusse le 7 octobre, a précisé M.Sloutski. 

    Le Traité instituant l'Union économique eurasiatique est un document de base fixant les ententes intervenues entre la Russie, la Biélorussie et le Kazakhstan et portant sur le passage à une forme plus avancée d'intégration de ces trois pays, qui possèdent déjà un territoire douanier commun (Union douanière). Le Traité, qui entrera en vigueur le 1er janvier 2015, achève la création d'un grand marché commun de 170 millions d'habitants dans l'espace de la Communauté des Etats Indépendants (CEI).

    Dossier:
    Création de l’Union économique eurasiatique (56)

    Lire aussi:

    Union économique eurasiatique: pas une réincarnation de l'URSS, selon le Président kazakh
    L’Iran signe un accord d’envergure avec la Russie et ses voisins
    Emboîtant le pas à l’Iran, Israël veut rejoindre un espace économique centré sur Moscou
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik