Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Ukraine: l'Occident a trop longtemps ignoré les problèmes (expert)

    International
    URL courte
    Règlement de la situation en Ukraine (2014) (2149)
    0 21

    L'Occident a trop longtemps ignoré les problèmes politiques liés au développement de l'Ukraine contemporaine, ce qui s'est finalement soldé par une crise grave, a estimé à Sotchi Masahiro Akiyama, président de la Fondation de Tokyo.

    L'Occident a trop longtemps ignoré les problèmes politiques liés au développement de l'Ukraine contemporaine, ce qui s'est finalement soldé par une crise grave, a estimé mercredi à Sotchi Masahiro Akiyama, président de la Fondation de Tokyo.

    "Je suppose que la question de savoir pourquoi l'Ukraine était si mal dirigée, par des autorités inefficaces, a été ignorée pendant de longues années par les pays occidentaux", a déclaré l'expert lors d'une session du Club de discussion international Valdaï. 

    Et d'ajouter que la crise ukrainienne était incontestablement un phénomène tout à fait à part.

    "On doit tenir compte des circonstances historiques qui ont amené à la formation de l'Ukraine, qu'il s'agisse de conflits religieux et ethniques, de clivages intervenant dans le pays, ainsi que des liens étroits entre l'Ukraine et la Russie", a rappelé M.Akiyama.

    Selon le politologue, il n'était pas du tout nécessaire pour les Etats-Unis de faire de la Russie un ennemi et ce, d'autant plus que Moscou "cherche à ne pas s'ingérer militairement" dans la situation en Ukraine.

    "La crise dans l'est de l'Ukraine doit être désamorcée au plus vite sur la base du bon sens et des lois internationales. Et tout cela doit reposer sur le concept d'un Etat multiethnique", a-t-il souligné.

    Institué en 2004, le Club de discussion international Valdaï rassemble chaque année des analystes politiques de différents pays et aborde des thèmes dont la discussion permet aux participants étrangers de mieux comprendre la Russie.

    Dossier:
    Règlement de la situation en Ukraine (2014) (2149)

    Lire aussi:

    Poutine met Kiev en garde contre une perte de territoires
    Prise d’otages en Syrie: Poutine évoque un «ultimatum» des terroristes
    Poutine explique à quelle condition la Russie emploiera son arme nucléaire
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik