Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Crimes en Ukraine: le silence de l'Occident lié à une "censure intérieure" (Moscou)

    International
    URL courte
    Règlement de la situation en Ukraine (2014) (2149)
    0 11404

    Le silence de l'Occident face aux violations des droits de l'Homme en Ukraine s'explique par la présence d'éléments de censure intérieure, a déclaré jeudi le délégué aux droits de l'homme du ministère russe des Affaires étrangères, Konstantin Dolgov.

    Le silence de l'Occident face aux violations des droits de l'Homme en Ukraine s'explique par la présence d'éléments de censure intérieure, a déclaré jeudi le délégué aux droits de l'homme du ministère russe des Affaires étrangères, Konstantin Dolgov.

    "On pose la question: pourquoi les pays occidentaux gardent-ils le silence sur les révoltantes et nombreuses violations des droits de l'Homme en Ukraine, méprisant les engagements internationaux pris dans le cadre des conventions et accords ad hoc? Pourquoi nos partenaires internationaux s'abstiennent-ils parfois de réagir face à ce qui se passe dans ce pays? Une des explications est que des éléments de censure intérieure persistent en Occident. Nos partenaires avouent de plus en plus souvent dans les couloirs qu'ils partagent les préoccupations de Moscou, mais ils n'ont pas le droit de le reconnaitre en public", a indiqué le responsable dans une interview publiée jeudi par le quotidien Rossiïskaïa Gazeta.

    Selon le diplomate,  la situation en matière de droits de l'Homme en Ukraine est extrêmement grave.

    Situation explosive dans l'est de l'Ukraine >>

    "Nous espérons le lancement d'enquêtes réelles, et non politisées, sur tous les crimes humanitaires commis en Ukraine, à commencer par le fameux dossier des snipers de Maïdan jusqu'à Odessa, Marioupol, les charniers près de Donetsk, la tragédie du Boeing et d'autres crimes. Les coupables doivent être poursuivis en justice", a-t-il souligné.

    Dossier:
    Règlement de la situation en Ukraine (2014) (2149)

    Lire aussi:

    Droits de l'homme: Moscou appelle Bruxelles à surveiller l'Ukraine de près
    «Si l’UE est prête à revenir à la table des négociations, nous y sommes également prêts»
    Onu: les meurtres de masse en Centrafrique peuvent être qualifiés de crimes de guerre
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik