Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Ukraine: l'armée utilise des lance-roquettes multiples (HRW)

    International
    URL courte
    Situation explosive dans l'est de l'Ukraine (1212)
    0 0 0

    L'ONG internationale de défense des droits de l'homme Human Rights Watch (HRW) a présenté mercredi à Genève des témoignages et des rapports d'expertise attestant que l'armée ukrainienne avait utilisé en octobre des lance-roquettes multiples Ouragan et Smertch pour bombarder Donetsk.

    L'ONG internationale de défense des droits de l'homme Human Rights Watch (HRW) a présenté mercredi à Genève des témoignages et des rapports d'expertise attestant que l'armée ukrainienne avait utilisé en octobre des lance-roquettes multiples Ouragan et Smertch pour bombarder Donetsk.

    Selon le document présenté par HRW, les experts de l'organisation ont découvert dans la région de Donetsk plusieurs fragments de missiles tirés par des systèmes Ouragan et Smertch.

    En octobre dernier, HRW a également dénoncé l'utilisation de bombes à sous-munitions par l'armée ukrainienne.

    "Début octobre 2014, les forces gouvernementales ukrainiennes ont utilisé des bombes à sous-munitions dans les quartiers résidentiels de la ville de Donetsk. Le recours aux bombes à sous-munitions dans les zones résidentielles viole les lois de la guerre et peut constituer un crime de guerre, car ces armes tuent de façon indifférenciée civils et militaires", a indiqué l'ONG dans un communiqué publié le 21 octobre.

    L'utilisation de bombes à sous-munitions est interdite par une convention internationale. Les insurgés du sud-est de l'Ukraine ont à plusieurs reprises accusé Kiev de recourir à ce type d'armes.

    Dossier:
    Situation explosive dans l'est de l'Ukraine (1212)

    Lire aussi:

    Pourquoi les USA ne se hâtent pas pour arrêter d’utiliser les bombes à sous-munitions
    La Défense russe qualifie le rapport du HRW sur l’attaque à Khan Cheikhoun de «conte»
    Donetsk accuse Kiev d’utiliser des drones pour bombarder des quartiers résidentiels
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik