Ecoutez Radio Sputnik
    Главный редактор агентства Россия сегодня и телеканала RT Маргарита Симоньян

    Ukraine/violation des droits des journalistes: RT interpelle l'UNESCO

    © Sputnik .
    International
    URL courte
    Situation explosive dans l'est de l'Ukraine (1212)
    0 32
    S'abonner

    Le secrétariat de la directrice générale de l'UNESCO Irina Bokova a confirmé vendredi avoir reçu une lettre de la chaîne de télévision RT dans laquelle la rédactrice en chef Margarita Simonian demande de prendre des mesures en réponse à la violation grossière des droits des journalistes en Ukraine.

    Le secrétariat de la directrice générale de l'UNESCO Irina Bokova a confirmé vendredi avoir reçu une lettre de la chaîne de télévision RT dans laquelle la rédactrice en chef Margarita Simonian demande de prendre des mesures en réponse à la violation grossière des droits des journalistes en Ukraine.

    Mme Simonian cite notamment les cas de violation des droits des journalistes de RT chargés de couvrir les événements dans ce pays.

    Le 20 février, une équipe de tournage de l'agence vidéo RUPTLY appartenant à la chaîne RT a été attaquée à l'arme à feu lors de combats dans la capitale ukrainienne. Le producteur de l'agence Daniil Anissimov a été pris pour cible au moment où il se trouvait dans le hall du 14e étage d'un hôtel de Kiev. Une balle a frappé son gilet pare-balles et a rebondi, endommageant la caméra de l'équipe.

    En avril, le caméraman de l'agence RUPTLY Andreï Ivanov s'est vu refuser l'entrée de l'Ukraine. En guise de justification, le service de protection des frontières a déclaré que l'intéressé ne disposait pas de ressources financières suffisantes pour séjourner dans le pays. En mai, la journaliste de RT Anna Knichenko, venue à Kiev avec une équipe de tournage pour couvrir l'élection présidentielle, a également été refoulée à la frontière. En octobre, Mme Knichenko et d'autres membres de son équipe ont subi une attaque au mortier dans la région de Lougansk.

    Début mai, le correspondant de RT Fedor Zavaleïkov a été blessé au ventre par une balle lors des combats à Marioupol. Le journaliste a été transporté dans un hôpital local pour être opéré d'urgence. Quelque temps après, il a subi une deuxième opération, cette fois-ci à Moscou.

    Les militaires ukrainiens ont arrêté à deux reprises le journaliste britannique Graham Phillips qui collabore avec la chaîne RT. En octobre dernier, les services de sécurité ukrainiens ont également interpellé la journaliste de l'agence RUPTLY Alina Eprimian. Après avoir été interrogée, elle a été forcée de quitter le pays.

    Quatre journalistes russes ont été tués en Ukraine depuis le début de l'opération militaire lancée par Kiev dans le sud-est du pays. Il s'agit d'Andreï Stenine, photographe de l'agence Rossiya Segodnya, d'Igor Korneliouk et Anton Volochine, journalistes du groupe VGTRK, et d'Anatoli Klian, caméraman de la chaîne Pervyi Kanal. Outre ces quatre journalistes, la liste mortuaire comprend également un photographe italien et un correspondant ukrainien.

    Plusieurs organisations internationales de journalistes et de défenseurs des droits de l'homme, dont Human Rights Watch, Anmesty International et l'Association des journalistes européens (AJE), ont condamné les meurtres de journalistes et la violation des droits des journalistes russes en Ukraine. Ces ONG soulignent que les autorités ukrainiennes doivent assurer la sécurité des journalistes et leur donner la possibilité d'exercer leur activité professionnelle.

    Dossier:
    Situation explosive dans l'est de l'Ukraine (1212)
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik