Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Mistral: les pénalités de non-respect du contrat seront importantes (expert russe)

    International
    URL courte
    La Russie achète un BPC Mistral (316)
    12511

    La France s'exposera à des pénalités importantes, supérieures à 3 milliards d'euros, si elle refuse d'honorer le contrat sur la livraison des Mistral à la Russie, a estimé Mikhaïl Nenachev, président du Mouvement russe de soutien à la flotte.

    La France s'exposera à des pénalités importantes, supérieures à 3 milliards d'euros, si elle refuse d'honorer le contrat sur la livraison des Mistral à la Russie, a estimé mercredi à Moscou Mikhaïl Nenachev, président du Mouvement russe de soutien à la flotte.

    "Le montant des pénalités qui pourraient être infligées à la France en cas de non-respect du contrat sur les Mistral pourrait atteindre 3 milliards d'euros, voire compte tenu de la situation internationale, de la durée de séjour des équipages russes en France, du manque à gagner par la Russie et d'autres facteurs", a indiqué M.Nenachev.

    Le président français François Hollande a décidé mardi de suspendre la livraison du premier des deux bâtiments de projection et de commandement (BPC) de classe Mistral à la Russie. 

    Le journal Le Parisien a rapporté, se référant à ses propres sources, que la France aurait des pénalités d'environ 3 milliards d'euros à acquitter en cas de non-livraison des navires.

    La Russie et la France ont signé en 2011 un contrat de 1,2 milliard d'euros prévoyant la construction de deux BPC de classe Mistral pour la Marine russe. Selon une invitation envoyée à la Russie, la France aurait dû remettre le premier BPC, le Vladivostok, à la Marine russe le 14 novembre dernier. Toutefois la cérémonie de remise du navire n'a toujours pas eu lieu et sa nouvelle date n'a pas été fixée. Le second navire, le Sébastopol, doit être remis à la Russie en 2015.

    Les Etats-Unis sont hostiles à la livraison des navires à Moscou. Paris a annoncé son intention d'honorer le contrat avant de subordonner la livraison au règlement de la crise en Ukraine.

    Dossier:
    La Russie achète un BPC Mistral (316)
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik