International

Paris: la pollution de l'atmosphère rivalise avec le tabagisme (étude)

International
URL courte
121
S'abonner

Selon une étude du Centre national de la recherche publiée lundi 24 novembre, respirer à Paris pourrait parfois avoir les mêmes conséquences que le tabagisme passif, est-il indiqué dans un communiqué du CNRS.

Selon une étude du Centre national de la recherche publiée lundi 24 novembre, respirer à Paris pourrait parfois avoir les mêmes conséquences que le tabagisme passif, est-il indiqué dans un communiqué du CNRS.

"Il y aura des premières mesures en 2015 de restriction d'accès au quotidien pour les véhicules les plus polluants" a estimé Christophe Najdovski, adjoint au maire de Paris chargé des Transports, sur la page de Voitures.com. En effet, la Mairie de Paris souhaite ne plus autoriser l’accès de son agglomération à n’importe quel type véhicule.

Lors de pics de pollution comme en décembre 2013 ou en mars 2014, les rues de la capitale étaient aussi polluées qu'une pièce de 20 mètres carrés occupée par 8 fumeurs. Ces particules sont considérées comme cancérigènes. Les plus exposés sont les enfants (aux poumons immatures et dont les narines sont à hauteur des pots d'échappement), les personnes âgées (dont l'organisme est moins apte à se défendre) ainsi que les femmes enceintes et les personnes souffrant de maladies respiratoires telles que l'asthme.

Dès 2015, son plan d’action aura pour objectif de développer les alternatives à la voiture individuelle pour diminuer le volume du trafic urbain (covoiturage, extension du tram, lignes de bus électriques à haut niveau de service). De plus, la mise en place de zones à basses émissions permettra d’interdire l’accès aux véhicules ne respectant pas certaines normes. Après Berlin, Londres, c’est bientôt au tour de Paris d'entrer dans la lutte.

Lire aussi:

Un astéroïde géant fonce droit sur la Terre
Un poisson saute hors de l’eau et transperce le cou d’un pêcheur – photo choc
Coronavirus: l'épidémie «s'accélère», la situation est «grave», selon Xi Jinping
La consommation de cette huile pourrait modifier génétiquement votre cerveau
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik