Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Mistral pour Moscou: les marins français déplorent la décision de Paris

    International
    URL courte
    La Russie achète un BPC Mistral (316)
    0 1011

    En suspendant la livraison des BPC Mistral à la Russie, la France a manqué l'occasion de montrer aux Etats-Unis qu'elle était une grande puissance, estime le Syndicat CGT des Marins du Grand ouest dans un communiqué.

    En suspendant la livraison des BPC Mistral à la Russie, la France a manqué l'occasion de montrer aux Etats-Unis qu'elle était une grande puissance, estime le Syndicat CGT des Marins du Grand ouest dans un communiqué.

    "L'Elysée avait une occasion de montrer aux Etats-Unis qu'elle était une grande puissance, qu'elle pouvait décider seul. Elle vient de montrer sa faiblesse, de créer une situation ubuesque au détriment de nos activités industrielles et des futurs contrats", lit-on dans le document cité mercredi par le quotidien français Le Télégramme sur son site internet.

    Selon Le Télégramme, le Syndicat constate que l'Elysée qui pouvait "faire la promotion des technologies françaises" a compromis l'image de ses constructions navales civiles et militaires "pour complaire aux Etats-Unis et autres".

    "Même si la Russie décidait de ne pas demander de sanctions ou compensations financières, la France passera pour une nation incapable d'honorer ses contrats", conclut le Syndicat.

    Mardi 25 novembre, le président français François Hollande a suspendu la livraison à la Russie d'un premier bâtiment de projection et de commandement (BPC) de classe Mistral, considérant que la situation actuelle dans l'est de l'Ukraine ne permettait toujours pas la livraison du premier BPC.

    Dossier:
    La Russie achète un BPC Mistral (316)

    Lire aussi:

    L’équivalent russe du porte-hélicoptère Mistral sera construit d’ici 2022
    Thierry Mariani: l'affaire du Mistral est un «triple fiasco pour la France»
    Les Mistral, «des porte-hélicoptères en mini-bikini» inutiles en Arctique
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik