International

Yémen: les combattants chiites s'emparent du palais présidentiel

International
URL courte
0 01
S'abonner

Les miliciens du groupe yéménite Ansarullah, branche politique du mouvement chiite des Houthis, ont pris le contrôle du palais présidentiel dans le sud de Sanaa, la capitale du Yémen, a appris RIA Novosti d'une source militaire.

Les miliciens du groupe yéménite Ansarullah, branche politique du mouvement chiite des Houthis, ont pris le contrôle du palais présidentiel dans le sud de Sanaa, la capitale du Yémen, a appris RIA Novosti d'une source militaire.

Un cessez-le-feu a été décrété lundi soir à Sanaa, mais les hostilités n'ont pas été interrompues.

Les affrontements meurtriers entre les Houthis et les gardes du corps du président Abd Rabbo Mansour Hadi ont fait lundi neuf morts et plus de 60 blessés à Sanaa où les combattants d'Ansarullah sont entrés le 21 septembre dernier. 

Les rebelles houthis ont enlevé le 18 janvier Ahmed Awad ben Moubarak, chef de cabinet du président et l'un des auteurs du projet de nouvelle Constitution yéménite. Les miliciens chiites s'opposent au projet de Loi fondamentale qui prévoit un Yémen fédéral, ce qui risque de les empêcher de conquérir d'autres régions du pays.

Le Yémen n'a plus connu de stabilité politique depuis 2011 et les manifestations antigouvernementales qui ont éclaté en plein Printemps arabe, menant à la démission du président Saleh en février 2012. Depuis la mi-août 2014, le Yémen est secoué par des actions des rebelles chiites d'Ansarullah.

Lire aussi:

«C'est n'importe quoi!»: l’exécutif dément les dates du déconfinement annoncées en direct par Hanouna
Covid-19, en continu: la France n’est pas «encore au pic épidémique», prévient Véran
Quand La Poste cachait un immense stock de masques en période de pandémie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook