Ecoutez Radio Sputnik
    Militaire ukrainien  dans région de Donetsk

    Ukraine: le chaudron de Debaltsevo se referme sur les militaires ukrainiens

    © REUTERS / Oleksandr Klymenko
    International
    URL courte
    Situation explosive dans l'est de l'Ukraine (1212)
    415520
    S'abonner

    Les insurgés du sud-est ukrainien ont pris en étau des militaires ukrainiens à Debaltsevo, près de Donetsk, et leurs proposent de se rendre.

    Les insurgés de Donetsk et de Lougansk ont, grâce à leurs efforts conjoints, pratiquement achevé l’encerclement des militaires ukrainiens situés à Debaltsevo (région de Donetsk), a déclaré le commandant adjoint des indépendantistes de la République autoproclamée de Donetsk, Edouard Bassourine.

    La ville de 45.000 habitants située à l’ouest de Donetsk était passée sous le contrôle des troupes fidèles à Kiev en juin dernier. Selon l’état-major des insurgés, près de 10.000 soldats s’y trouveraient actuellement. Le territoire échappant aux indépendantistes s’avance profondément dans les terres qu’ils contrôlent, menaçant des villes telles que Gorlovka, Enakievo, Chakhtersk, et d’autres. L’opération visant à encercler la ville et ses environs a été lancée par les insurgés en janvier.

    "On ne peut pas dire que nous ayons complètement coupé toutes les routes menant au « chaudron ». Cependant, les forces de la DNR et de la LNR (Républiques populaires autoproclamées de Donetsk et de Lougansk, ndlr) se voient mutuellement, et peuvent grâce à leur artillerie contrôler les routes", a indiqué M. Bassourine à l’agence RIA Novosti.

    Le dirigeant de la DNR, Alexandre Zakhartchenko, a promis dans une interview à l’agence Rossia-24 qu’il épargnerait la vie des militaires ukrainiens s’ils acceptaient de déposer les armes. 

    "Nous avons refermé le chaudron de Debaltsevo (…) Depuis aujourd’hui cette route est totalement à la portée de nos armes (…). Les gars! Ma proposition est de déposer les armes et de partir. Vous ne faites pas le poids. Vous avez une chance de conserver votre vie. Rendez-vous et vous vivrez. Je vous promets que vous retournerez chez vous", a déclaré le leader indépendantiste.

    Le leader du groupe néonazi Secteur droit et député du parlement ukrainien Dmitri Yarosh a de son côté accusé le commandement ukrainien de "ne pas avoir tiré les leçons de la tragédie d’Ilovaïsk", lors de laquelle l’armée ukrainienne a subi de lourdes pertes en août 2014.

    L’épisode du chaudron de Debaltsevo s’inscrit dans une série de défaites pour les forces pro-Kiev, qui a dû abandonner courant janvier l’aéroport de Donetsk, un point stratégique. 

    Selon des documents secrets dévoilés par le groupe de pirates informatiques CyberBerkout, proche des insurgés, Kiev aurait perdu 1.100 soldats ces deux dernières semaines, et une centaine de chars. Des militaires auraient fait défection, préférant se rendre aux milices du Donbass.

    Dossier:
    Situation explosive dans l'est de l'Ukraine (1212)

    Lire aussi:

    Kiev met toute l'Ukraine sur le sentier de la guerre (juriste britannique)
    Kiev pilonne le Donbass: les USA et l'UE ferment les yeux (Moscou)
    Le Donbass et Kiev prêts à combattre jusqu'au bout
    Qui fait la guerre en Ukraine ? La réponse de Poutine
    Tags:
    Alexandre Zakhartchenko, Edouard Bassourine, Debaltsevo, Donbass, Ukraine, Dmitri Iaroch
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik