International
URL courte
Situation dans le Donbass (2015) (227)
1242
S'abonner

Selon l'organisation, des bombes à sous-munitions ont été utilisées lors des bombardements du 27 janvier.

La commission de suivi de l'OSCE en Ukraine a établi que la ville de Lougansk (est) avait été pilonnée fin janvier par des bombes à sous-munitions, lit-on mercredi dans un rapport dévoilé par l'organisation.

"La commission a constaté que certains bâtiments portent des traces caractéristiques de l'emploi d'armes à sous-munitions", indique le document.

En octobre dernier, l'ONG Human Rights Watch a publié un rapport affirmant que les forces gouvernementales ukrainiennes avaient utilisé des armes à sous-munitions dans les bombardements de quartiers résidentiels de Donetsk. L'emploi de telles bombes peut être qualifié de crime de guerre. Le ministère ukrainien des Affaires étrangères a alors déclaré que les conclusions de HRW étaient infondées.

Kiev a lancé le 15 avril une opération dite antiterroriste en vue de réprimer la révolte qui a éclaté dans le Donbass (sud-est) suite au renversement en février 2014 du président Viktor Ianoukovitch.

D'après le Haut-Commissariat des Nations unies aux droits de l'homme (HCDH), les hostilités entre forces ukrainiennes et indépendantistes du Donbass ont fait plus de 5.300 morts et plus de 12.000 blessés. Dans le même temps, près d'un million de personnes ont dû quitter leurs foyers.

Dossier:
Situation dans le Donbass (2015) (227)

Lire aussi:

Donbass: Kiev doit renoncer aux lance-roquettes multiples (HRW)
Ukraine: une bombe à sous-munitions découverte près de Donetsk
Le Drian assure sans plaisanter envisager une frappe nucléaire russe sur l’Europe
Tags:
OSCE, Lougansk, Donbass
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook