International
URL courte
Résiliation du contrat Mistral (128)
0 554
S'abonner

Paris attend la mise en œuvre des accords conclus à Minsk.

Mistral
© Sputnik . Grigoriy Sisoev
Les conditions pour la livraison de BPC français Mistral à la Russie ne sont toujours pas réunies, estime le président français François Hollande.

"Les conditions ne sont toujours pas réunies. Elles le seront je l'espère un jour", a indiqué le chef d'Etat français au cours d'une conférence de presse à l'issue du sommet européen à Bruxelles.

Selon lui, les porte-hélicoptères pourront être remis à la partie russe en cas de respect du régime de cessez-le-feu en Ukraine et de mise en œuvre des accords conclus à Minsk.

Le dirigeant français a également promis que "des mesures seraient prises au niveau européen pour alléger les sanctions" décrétées auparavant à l'encontre Moscou "si tout se mettait en place" pour le règlement du conflit ukrainien.

"La France pourrait s'inscrire dans ce processus, mais nous n'en sommes pas encore là", a expliqué M. Hollande.

La Russie et le constructeur naval français DNCS ont signé un contrat de 1,2 milliard d'euros prévoyant la construction de deux bâtiments de guerre de classe Mistral en 2011. La livraison du premier des deux navires, le Vladivostok, aurait dû avoir lieu à l'automne 2014, mais elle a été suspendue par le président français François Hollande sine die au motif que les conditions "n'étaient pas réunies" en raison de la crise ukrainienne.

Moscou envisage de réclamer à la France une indemnité pour le non-respect du contrat.

Dossier:
Résiliation du contrat Mistral (128)

Lire aussi:

Paris pourrait livrer prochainement le Mistral
Expert: Paris ne livrera pas les Mistral
Mistral: la France doit honorer le contrat avec la Russie (maire de Nice)
Mistral: une plainte pour non-livraison déposée sous 6 mois (Moscou)
Tags:
Mistral, François Hollande, France, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook