Ecoutez Radio Sputnik
    Police française

    Syrie: l'Europe prise au piège de sa propre position

    © AFP 2019 KENZO TRIBOUILLARD
    International
    URL courte
    Situation en Syrie (2014) (607)
    0 522
    S'abonner

    Dès le début de la crise syrienne, Damas a mis en garde l'Occident contre la menace terroriste.

    Les chefs d'Etat européens sont de plus en plus gênés en raison de la position politique qu'ils ont adoptée à l'égard de la Syrie, a déclaré mardi à Sputnik le ministre syrien de l'Information Omrane al-Zohbi.

    "Les Européens sont de plus en plus gênés à cause de leur position politique, non pas parce qu'ils reconnaissant leur erreur, mais parce qu'ils craignent pour leur propre sécurité après ce qui est arrivé récemment à un journal français", a estimé le ministre.

    Et de rappeler que dès le début de la crise syrienne, Damas avait mis en garde contre une telle évolution, compte tenu de l'approche adoptée par l'Occident.

    La rédaction de l'hebdomadaire satirique français Charlie Hebdo a été attaquée à l'arme automatique le 7 janvier dernier. Douze personnes, dont huit journalistes et deux policiers, ont été tuées dans l'attaque, et onze personnes ont été blessées, dont quatre grièvement.

    Dossier:
    Situation en Syrie (2014) (607)

    Lire aussi:

    Lutte contre l'EI: Assad se dit prêt à coopérer
    Manuel Valls présente son plan anti-terroriste
    La souveraineté contre le terrorisme?
    Syrie: la lutte contre l'EI prioritaire, pas le départ d’Assad (Lavrov)
    Tags:
    terrorisme, Union européenne (UE), Omrane al-Zohbi, Syrie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik