International
URL courte
0 93
S'abonner

Le groupe énergétique italien Eni a évacué l'ensemble de ses employés de Libye, en proie à des attaques de l'Etat islamique.

Le groupe énergétique italien Eni a évacué l'ensemble de ses employés de Libye, en proie à des attaques de l'Etat islamique, rapporte jeudi le Corriere della Sera.

Selon le journal, la décision a été prise après l'attaque contre l'hôtel Corinthia perpétrée en janvier, lors de laquelle cinq otages étrangers enlevés par les djihadistes de l'EI avaient trouvé la mort.

La Libye traverse une profonde crise politique depuis la chute du régime de Mouammar Kadhafi en 2011. Un violent conflit oppose les forces modérées soutenues par l'armée aux partis islamistes radicaux appuyés par d'anciens rebelles.

Profitant du chaos qui règne dans le pays, les djihadistes de l'Etat islamique ont multiplié leurs attaques en Libye au cours de ces derniers mois. La semaine dernière, l'EI a publié sur Internet une vidéo montrant l'exécution de 21 pécheurs égyptiens enlevés dans la ville libyenne de Syrte.

Lire aussi:

Libye: l'EI serait à l'origine de l'attaque contre un champ pétrolier du Total
Libye: des hommes armés s’emparent d’un gisement pétrolier
Pétrole libyen: Eni prêt à poursuivre la coopération avec Gazprom
Tags:
gaz, pétrole, Etat islamique, Corriere della Sera, Eni, Italie, Libye
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook