International
URL courte
Nucléaire iranien (2015) (124)
0 57
S'abonner

Un accord définitif entre l'Iran et les Six ne sera conclu que lorsque Téhéran aura démontré qu'il ne cherche pas à posséder la bombe nucléaire, estime François Hollande.

Si Téhéran souhaite conclure un accord avec les six médiateurs internationaux sur son programme nucléaire, il doit démontrer le caractère pacifique de ce programme, a déclaré jeudi le président François Hollande dans son discours sur la base aérienne d'Istres.

"Le problème est que pour l'instant, l'Iran ne nous a pas encore démontré qu'il voulait renoncer à la bombe; mais dès qu'il le fera, l'accord sera conclu", a indiqué le Président de la République.

Aux termes de l'accord intermédiaire signé le 24 novembre 2013 à Genève, l'Iran et les six médiateurs internationaux (Russie, Etats-Unis, France, Chine, Grande-Bretagne et Allemagne) devaient élaborer avant le 20 juillet un document définitif garantissant le caractère pacifique du programme nucléaire iranien en échange d'une levée graduelle des sanctions décrétées contre Téhéran. Or, ce délai n'a pas été respecté.

Les Six et Téhéran se sont alors donnés jusqu'au 24 novembre pour solder ce dossier épineux qui empoisonne les relations internationales depuis plus de dix ans. Ce nouveau délai n'ayant pas été respecté non plus, les négociateurs ont de nouveau reporté la date limite de la conclusion de l'accord, cette fois-ci au 30 juin 2015.

Dossier:
Nucléaire iranien (2015) (124)

Lire aussi:

Nucléaire iranien: les négociations dans une phase critique
Centrale de Bouchehr: l'Iran entame la construction de deux réacteurs
Bouchehr, la première centrale nucléaire iranienne
Un garçon de 12 ans laisse son chiot sur le seuil d'un refuge avec une note déchirante - photos
Tags:
François Hollande, Iran
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook