International
URL courte
La Russie explore l'Arctique (124)
11189
S'abonner

Selon le ministre russe de la Défense Sergueï Choïgou, Moscou juge possible d'utiliser les armes pour défendre ses intérêts nationaux en Arctique.

La Russie juge possible d'utiliser les armes pour défendre ses intérêts nationaux en Arctique, a déclaré mercredi le ministre russe de la Défense Sergueï Choïgou.

"Les pays développés qui n'ont pas d'accès direct aux régions arctiques prennent des mesures politiques, économiques et militaires pour pénétrer en Arctique (…). La présence militaire permanente en Arctique et la possibilité de défendre nos intérêts d'Etat par des moyens militaires font partie de notre politique visant à garantir la sécurité nationale de la Russie", a indiqué M.Choïgou lors d'une réunion du collège du ministère de la Défense.

"L'Arctique devient un centre mondial de production d'hydrocarbures et un nœud important de communications", a-t-il rappelé.

Les Etats riverains de l'Arctique (Canada, Etats-Unis, Norvège, Russie, Danemark et Groenland) cherchent à élargir leurs territoires nationaux sur le plateau continental et aux îles de l'Océan glacial arctique. Selon l'article 76 de la Convention de Montego Bay, tout Etat côtier dispose d'un plateau continental d'une largeur d'au moins 200 milles marins. L'Etat qui revendique un plateau continental au-delà de 200 milles doit déposer une demande auprès de la Commission des limites du plateau continental.

Dossier:
La Russie explore l'Arctique (124)

Lire aussi:

Moscou n'entend pas militariser l'Arctique (Poutine)
L'Arctique, une région prioritaire pour l'Armée de l'air russe en 2015
L'Otan n'a rien à faire dans l'Arctique (Lavrov)
Tags:
Sergueï Choïgou, Arctique, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook