International
URL courte
0 324
S'abonner

Le prochain sommet du Partenariat oriental portera sur la crise en Ukraine, mais "ne sera pas dirigé contre qui que ce soit".

Le sommet du Partenariat oriental de l'UE qui se déroulera en mai prochain à Riga ne sera pas dirigé contre qui que ce soit, l'époque des blocs et des sphères d'influence étant révolue, a affirmé vendredi la chef de la diplomatie européenne Federica Mogherini, en visite dans la capitale lettone.

"Ce sommet se déroulera sur fond de crise en Ukraine et portera sur notre réponse à celle-ci", a déclaré Mme Mogherini, intervenant lors d'une conférence interparlementaire.

Et de rappeler que l’Union économique eurasiatique (UEEA) était entrée en vigueur, et que deux partenaires de l’Union européenne, la Biélorussie et l'Arménie, en faisant partie.

"Je tiens à souligner que le sommet portera sur nos relations avec nos partenaires, et qu'il ne sera pas dirigé contre qui que ce soit. La mentalité reposant sur des blocs et des sphères d'influence appartient à une autre ère, plus sombre, de notre histoire. Le partenariat de l'UE ne sera jamais une déclaration d'hostilité envers qui que ce soit", a déclaré la diplomate.

La conférence interparlementaire sur la politique étrangère et de sécurité commune et sur la politique de sécurité et de défense commune (PESC/PSDC) a réuni les 5 et 6 mars à Riga environ 300 spécialistes des affaires étrangères et de sécurité: des parlementaires, des responsables de l’Union européenne et de l'Otan et des experts.

Lancé en mai 2009, lors d'un sommet européen à Prague, le Partenariat oriental est un programme conçu par l'Union européenne pour six Etats d'Europe orientale et du Caucase: l'Arménie, l'Azerbaïdjan, la Biélorussie, la Géorgie, la Moldavie et l'Ukraine. Le programme ne prévoit pas leur adhésion à l'UE, mais vise un rapprochement politique et économique.

Lire aussi:

Le Partenariat oriental est impossible sans la Russie
A qui profite le Partenariat oriental?
Partenariat oriental: un programme orienté contre la Russie (Moscou)
Intégration européenne: les pays de la CEI risquent de perdre leur souveraineté
Tags:
Partenariat oriental, Union économique eurasiatique (UEEA), Union européenne (UE), Federica Mogherini, Riga, Lettonie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook