International
URL courte
0 25
S'abonner

L'attentat qui a fait cinq morts vendredi soir à Bamako a été au centre d'un entretien entre les présidents français et malien qui ont décidé des mesures de sécurité conjointes.

Les présidents français et malien, François Hollande et Ibrahim Boubacar Keïta, se sont mis d'accord sur des mesures communes pour renforcer la sécurité au Mali suite à l'attentat qui a fait cinq morts à Bamako, a annoncé l'Elysée dans un communiqué.

"Le Président de la République s'est entretenu avec le président du Mali au sujet de l'attentat de Bamako. Il lui a fait part du soutien total de la France dans la lutte contre le terrorisme. Les deux présidents ont examiné les modalités de la coopération sur l’enquête en cours. Ils ont également décidé de mesures communes pour renforcer la sécurité au Mali", a indiqué le service de presse de la présidence française.

Une fusillade déclenchée vendredi soir dans un restaurant situé au centre de Bamako, au Mali, a fait au moins cinq morts dont trois Européens et notamment un Français et un Belge, et deux Maliens.

Lire aussi:

Mali: les islamistes menacent de frapper la France
Au moins 25 morts dans le crash d’un avion de transport militaire An-26 en Ukraine - images
Attaque à Paris: cinq nouvelles gardes à vue en cours, selon une source judiciaire
«Le confinement a tué mon père», déclare Elie Semoun en colère
Tags:
sécurité, fusillade, attentat, Ibrahim Boubacar Keïta, François Hollande, Bamako, Mali, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook