International
URL courte
1971
S'abonner

Une marche d'anciens combattants des Waffen SS se déroulera le 16 mars à Riga avec l'assentiment des autorités lettones.

Le 16 mars, la Lettonie s'apprête à célébrer la Journée du légionnaire, fête instituée en commémoration de la Légion lettone des Waffen SS. Ce jour-là, les activistes des organisations néonazies ainsi que d'anciens combattants des SS défileront à Riga avec l'approbation des autorités municipales.  

Les marches du 16 mars se déroulent traditionnellement dans la capitale lettone,  réunissant d'habitude plusieurs centaines de personnes. Leurs organisateurs affirment cependant que le nombre de participants augmente d'année en année, si bien que le prochain défilé pourrait rassembler jusqu'à 2.000 personnes. 

Les mouvements nationalistes radicaux bénéficient du soutien puissant des élites politiques lettones. Pis, les responsables du pays n'hésitent pas à propager cette pratique à d'autres Etats: il y a quelques jours, le député letton Janis Dombrava a assimilé les militaires ukrainiens aux légionnaires des Waffen SS.  

Selon lui, les SS ont combattu pendant la Seconde Guerre mondiale contre le même ennemi que celui qui agresse actuellement l'Ukraine: la Russie.  

"L'Ukraine a besoin d'aide militaire afin qu'elle puisse conserver son intégrité territoriale et son indépendance. En d'autres termes, l'Ukraine a besoin d'armes pour faire face aux forces armées russes. Nos peuples avaient besoin d'aide militaire pour combattre contre l'URSS. Cette possibilité s'est présentée en 1941 lorsque l'Allemagne a déclenché une guerre contre l'Union soviétique",  a déclaré M. Dombrava.  

Et d'ajouter que cette année, l'Occident comprendra enfin pourquoi la Lettonie rend hommage à ses "soldats nationaux".

Lire aussi:

Lettonie: les antifascistes indignés par la proposition d'interdire leurs structures
Glorification du nazisme: l'Onu condamne, sauf l'Ukraine, les USA et le Canada
Un véhicule fonce dans la foule en Allemagne: 30 blessés, une enquête pour «tentative de meurtre» ouverte
Coronavirus: Paris n’est pas assez préparé, selon Agnès Buzyn
Tags:
néonazisme, Lettonie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook