Ecoutez Radio Sputnik
    Le projet de la nouvelle capitale égyptienne

    L'Egypte veut se doter d'une nouvelle capitale

    © REUTERS / Abdallah Dalsh
    International
    URL courte
    13417
    S'abonner

    Le ministre égyptien de la Construction a présenté vendredi le projet de la nouvelle capitale du pays, qui doit surgir d'ici cinq ans entre Le Caire et la mer Rouge. La ville aura la taille de Singapour, et son aéroport international surpassera par ses dimensions le Heathrow de Londres.

    Un projet grandiose de la nouvelle capitale égyptienne a été présenté vendredi par le ministre de la Construction de ce pays, Mustafa Madbouly, lors d'un forum sur les investissements à Charm el-Cheikh.

    La nouvelle capitale, qui n'a pas encore de nom, doit être aussi grande que Singapour et son aéroport international, surpasser par ses dimensions le Heathrow de Londres.

    Les travaux doivent prendre cinq ans. Au bout de ce délai, cinq millions de personnes viendront habiter une ville de 700 kilomètres carrés abritant 2.000 établissements d'enseignement et 600 centres médicaux. Les administrations publiques et les ambassades y déménageront elles aussi.

    "Il s'agit d'une capitale de niveau mondial", a déclaré M. Madbouly lors de la présentation du projet.

    L'emplacement choisi est situé entre Le Caire et la mer Rouge.

    Une maquette de la nouvelle capitale égyptienne
    © REUTERS / Amr Abdallah Dalsh
    Une maquette de la nouvelle capitale égyptienne

    Le projet a été conçu par le groupe émirati Capital City Partners qui a piloté la construction du plus haut gratte-ciel du monde, la Burj Khalifa de Dubaï. Selon le PDG de cette société, Mohamed Alabbar, "la nouvelle ville est conçue à partir de zéro, mais elle constituera un prolongement naturel du Caire".

    Le chantier grandiose doit créer environ un million d'emplois et ranimer l'économie égyptienne.

    Le projet de la nouvelle capitale égyptienne
    © REUTERS / Amr Abdallah Dalsh
    Le projet de la nouvelle capitale égyptienne

    Des projets similaires ont déjà été réalisés au Brésil (Brasilia), au Pakistan (Islamabad), au Nigeria (Abuja) et au Kazakhstan (Astana), mais la nouvelle capitale égyptienne doit les éclipser.

    Le coût de la construction est évalué à 45 milliards de dollars, mais les sources de financement ne sont pas pour le moment définies.

    Le secrétaire d'Etat américain John Kerry, qui a assisté à la présentation du projet, a salué les réformes économiques du président Fattah al-Sissi et a appelé les milieux d'affaires internationaux à investir dans l'économie égyptienne.

    Lire aussi:

    Al-Sissi: L'Egypte compte élargir le canal de Suez d'ici un an
    Al-Sissi: les investisseurs russes sont les bienvenus en Egypte
    Un chien se lance dans une bataille mortelle contre des loups pour sauver son ami – vidéo choc
    Une nouvelle fonctionnalité fait son apparition sur WhatsApp
    Tags:
    Capital City Partners, Mohamed Alabbar, Mustafa Madbouly, mer Rouge, Charm el-Cheikh, Le Caire, Egypte
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik