International
URL courte
La Crimée, une région qui a décidé de redevenir russe (189)
0 2410
S'abonner

La question de la Crimée doit être résolue par le biais de négociations, a déclaré dimanche le premier ministre chinois Li Keqiang lors d’une conférence de presse.

"En ce qui concerne le problème de la Crimée, les causes de son apparition sont très complexes, nous espérons qu’il pourra obtenir une résolution par le biais d’un dialogue", a-t-il déclaré à l’issue de la session annuelle de l'Assemblée populaire nationale.

Selon lui, la Chine soutient l’intégrité territoriale de l’Ukraine, mais la question de la Crimée est "très complexe".

Li Keqiang a constaté que la situation liée à la péninsule avait fortement influé sur la géopolitique internationale et les processus de récupération de l’économie mondiale.

Peuplée en majorité de russophones, la Crimée a proclamé son indépendance vis-à-vis de l'Ukraine et sa réunification avec la Russie suite à un référendum organisé après le coup d'Etat ukrainien du 22 février.

Selon le Service fédéral des migrations de Russie (FMS), seuls environ 3.500 des 2 millions d'habitants de la Crimée ont refusé d'obtenir la citoyenneté russe. Kiev et les pays occidentaux ne reconnaissent pas le référendum du 16 mars et dénoncent une "annexion" de la péninsule de Crimée par Moscou.

Dossier:
La Crimée, une région qui a décidé de redevenir russe (189)

Lire aussi:

Un ex-premier ministre nippon n'exclut pas de s'installer en Crimée
Berne: une manifestation de soutien à la Crimée
Crimée: Moscou a le droit de déployer des armes nucléaires
Tensions et gros incendie aux abords de la gare de Lyon à Paris - vidéos
Tags:
Li Keqiang, Chine, Crimée
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook