International
URL courte
0 212
S'abonner

La prise d'otages meurtrière en Tunisie incite les Européens à combattre le terrorisme avec encore plus de détermination, selon la haute représentante de l'UE pour les Affaires étrangères et la politique de sécurité.

L'Union européenne renforcera la lutte contre le terrorisme après la prise d'otages meurtrière en Tunisie, a indiqué mercredi, dans un communiqué, la chef de la diplomatie européenne Federica Mogherini. 

"Cela renforce notre détermination à coopérer encore plus étroitement avec nos partenaires afin de venir à bout de la menace terroriste", lit-on dans le document. 

Mme Mogherini a exprimé ses condoléances aux parents et proches des victimes, tout en réaffirmant la solidarité de l'UE avec le peuple tunisien. 

"L'Union européenne entend utiliser tous ses instruments pour soutenir la Tunisie dans la lutte contre le terrorisme et dans la réforme du secteur de sécurité, tout en garantissant que la transition démocratique et les réformes économiques profiteront aux Tunisiens, à commencer par les jeunes", stipule le communiqué. 

Deux terroristes ont fait irruption mercredi dans le musée national du Bardo, à Tunis, proche du parlement. Les deux hommes, armés de kalachnikov, ont pris des otages. Dix-neuf personnes ont été tuées. Parmi les victimes, dix-sept touristes étrangers ont été tués. 38 personnes ont été blessées.  

Une centaine de visiteurs étaient présents dans le musée au moment de l’attaque, mais la majorité d'entre eux ont été évacués. A l'issue de l’assaut donné par les forces de l’ordre, tous les otages ont été libérés. Les deux assaillants ainsi qu’un policer ont été tués, selon les autorités locales.

Il s'agit de l'attentat le plus meurtrier en Tunisie depuis 2002. Aucune revendication n'a eu lieu pour le moment.

Lire aussi:

Au moins 25 morts dans le crash d’un avion de transport militaire An-26 en Ukraine - images
Attaque à Paris: cinq nouvelles gardes à vue en cours, selon une source judiciaire
«Le confinement a tué mon père», déclare Elie Semoun en colère
Tags:
attentat, terrorisme, Union européenne (UE), Federica Mogherini, Tunisie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook