International
URL courte
La Crimée, une région qui a décidé de redevenir russe (189)
0 9612
S'abonner

La délégation russe refuse de participer aux consultations des membres du Conseil de sécurité sur la Crimée.

La Russie ne prendra pas part aux consultations des membres du Conseil de sécurité de l'Onu sur la situation en Crimée prévues jeudi, a annoncé le service de presse de la mission russe auprès des Nations unies.

"Nous estimons que cette réunion revêt un caractère contreproductif et provocateur. Elle ne relève pas de la compétence du Conseil de sécurité de l'Onu. La délégation russe, comme les délégations de plusieurs autres pays, n'y participera pas", lit-on dans un communiqué.

Jeudi 19 mars, les pays membres du Conseil de sécurité mèneront, à l'initiative de la Lituanie, des consultations à huis clos selon la dénommée "formule Arria". Ce format prévoit des consultations qui réunissent non seulement les diplomates, mais également des représentants d'organisations non-gouvernementales et de la société civile.

Les consultations en question devront se dérouler avec la participation de Moustafa Djemilev, député ukrainien et ancien président du Majlis du peuple tatar de Crimée.

Dossier:
La Crimée, une région qui a décidé de redevenir russe (189)

Lire aussi:

Armes russes en Crimée: Washington préoccupé
Crise ukrainienne de 2014: Poutine a envisagé le scénario nucléaire
Au moins 25 morts dans le crash d’un avion de transport militaire An-26 en Ukraine - images
Tags:
Conseil de sécurité de l'Onu, ONU, Moustafa Djemilev, Crimée, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook