Ecoutez Radio Sputnik
    Un train (Archives)

    Vilnius: un train avec des élèves d'un collège maritime, pris pour une invasion russe

    © Sputnik . Alexander Kryazhev
    International
    URL courte
    1558

    En Lituanie, un train transportant les élèves d'un collège maritime à Kaliningrad déclenche une fausse alerte. On y craint toujours une invasion russe. De la paranoïa!

    La police et les garde-frontières lituaniens ont bouclé les gares ferroviaires de Vilnius et de Naujoji Vilnia, ville de la banlieue de la capitale, après avoir reçu une information sur un train avec des militaires russes se rendant à Kaliningrad, annonce le site d'information letton Delfi.

    A la gare de Vilnius, le convoi a été inspecté, mais rien de suspect n'a été découvert. Les jeunes hommes qui s'y trouvaient étaient élèves d'un collège maritime, et le train a repris sa route pour Kaliningrad selon l'horaire.  

    Le porte-parole du service de la frontière d'Etat de Lituanie Rokas Pukinskas l'a confirmé.

    "Le consulat de notre ministère des Affaires étrangères nous a informés que ce train transportait de nombreux jeunes hommes en âge de la conscription (…). Le contrôle a démontré que tous les voyageurs avaient sur eux tous les papiers en règle, y compris des visas, et rien ne nous permettait de leur interdire le passage à travers notre territoire", a déclaré M.Pukinskas, cité par Delfi.

    Le ministre lituanien de la Défense, Juozas Olekas, a également annoncé aux journalistes avoir été averti qu'un grand nombre de militaires russes pourraient transiter via la Lituanie, mais que cette information s'était avérée fausse.

    "C'étaient des élèves d'un collège maritime, mais des mesures spéciales ont été adoptées pour des raisons de sécurité", a indiqué M.Olekas.

    Lire aussi:

    Lituanie: déploiement d'un état-major de l'Otan cet été
    L'Ukraine et la Lituanie renforcent leur coopération militaire
    Expert: exercices de l'Otan dans les pays baltes, un signe d'impuissance US
    Tags:
    Kaliningrad, Vilnius, Lituanie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik