Ecoutez Radio Sputnik
    Production de pétrole

    Expert: le monde ne peut pas se passer du pétrole russe

    © Sputnik . Boris Babanov
    International
    URL courte
    Sanctions de l'Occident contre la Russie (350)
    0 182
    S'abonner

    Selon Fereidun Fesharaki, président de FACTS Global Energy, le monde ne pourra pas fonctionner si la Russie arrête les exportations de pétrole en Europe et en Asie.

    Les sanctions contre la Russie ne seront pas efficaces pour une raison importante: le monde ne peut pas se passer des produits énergétiques russes, a déclaré mardi Fereidun Fesharaki, président du cabinet de conseil FACTS Global Energy basé à Singapour.

    Le monde ne peut pas se passer des produits énergétiques russes. Toutes les sanctions et interdictions butent sur un problème: si la Russie n'exporte pas de produits énergétiques, le monde ne pourra pas fonctionner", a indiqué M.Fesharaki à la chaîne CNBC

    Selon les données de 2013, la Russie produit près de 10,7 millions de barils de pétrole par jour, soit 12% de la production mondiale, rappelle la CNBC. 

    L'Europe et l'Asie importent du pétrole et du gaz russes. Il faut élaborer des stratégies sur 15 ou 20 ans à venir pour pouvoir renoncer aux produits énergétiques russes, d'après M.Fesheraki. 

    L'expert estime que les sanctions occidentales adoptées contre Moscou sur fond de crise en Ukraine ne concernent pas directement le secteur énergétique russe. Visant le secteur financier et des hommes d'affaires russes, elles ont plutôt porté préjudice aux investissements en Russie. 

    La Banque centrale de Russie a enregistré une fuite record des capitaux en 2014, se chiffrant à 151,5 milliards de dollars contre 61 milliards en 2013. Le record précédent avait été établi pendant la crise de 2008 (133,6 mds USD).

    Dossier:
    Sanctions de l'Occident contre la Russie (350)

    Lire aussi:

    Tusk: l'UE peut prolonger les sanctions contre Moscou en juin
    Sanctions contre la Russie: sept pays de l’UE disent "stop"
    The National Interest: la chute du pétrole renforcera la Russie
    Pétrole: la Russie risque de perdre jusqu'à 41,3 mds EUR
    Tags:
    gaz, pétrole, sanctions, FACTS Global Energy, Fereidun Fesharaki, Asie, Europe, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik