International
URL courte
0 438
S'abonner

Selon le député européen Gabrielius Landsbergis, si l'Ukraine n'accélère pas ses réformes, l'Europe occidentale se détournera d'elle.

L'Ukraine doit accélérer ses réformes, sinon les pays de l'Europe occidentale cesseront de la soutenir, a déclaré jeudi Gabrielius Landsbergis, député lituanien au parlement européen.

"Les pays de l'Europe occidentale veulent être certains qu'il y a des progrès. Si les grands pays européens se lassent, l'Ukraine connaîtra des jours noirs", a indiqué M.Landsbergis.

"On reçoit beaucoup de signaux inquiétants de Kiev: toutes les réformes n'ont pas commencé, la lutte contre la corruption piétine, les oligarques ont le même pouvoir qu'à l'époque du président Ianoukovitch. C'est préoccupant. Je ne sais pas quand la lassitude attendra son seuil critique, mais j'espère que l'Ukraine a toujours du temps pour stabiliser la situation. A mon avis, le mois de juin est la date butoir en raison notamment des sanctions contre Moscou qu'il faudra proroger", a conclu le député.

Lire aussi:

Londres financera les réformes en Europe pour contrer la politique de Moscou
Pourquoi le président ukrainien craint-il les réformes?
L'UE tend une main amicale à Kiev en échange de réformes
Réformes en Ukraine: une grande ambition, à confirmer
Réformes en Ukraine: Washington assure Kiev de son soutien
Tags:
Union européenne (UE), Gabrielius Landsbergis, Europe, Ukraine
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook