International
URL courte
Situation dans le Donbass (2015) (227)
0 1086
S'abonner

Il fallait faire sauter les bâtiments administatifs pris par les protestataires dans le sud-est de l'Ukraine suite à la chute du président Ianoukovitch, estime le ministre ukrainien de l'Intérieur.

Kiev aurait fait mieux s'il avait "fait exploser" l'administration de la région de Donetsk et le siège du Service de sécurité à Lougansk occupés par les protestataires au début du conflit dans le Donbass, estime le ministre ukrainien de l'Intérieur Arsen Avakov.

"Je dirai une chose dangereuse pour moi, compte tenu du fait que la Fédération de Russie a déjà émis un avis de recherche à mon encontre, mais il fallait exploser l'administration de Donetsk à l'époque. Une cinquantaine de terroristes auraient été tués, mais on aurait évité 5.000 morts dans la région",  a déclaré M.Avakov dans une interview accordée à la chaîne de télévision 1+1.

"Même chose pour le Service de sécurité à Lougansk, mais est-ce qu'à l'époque nous y étions prêts?", a-t-il poursuivi.

En avril dernier, les autorités ukrainiennes ont lancé une opération militaire d'envergure visant à réprimer la révolte militarisée qui a éclaté dans le Donbass suite au renversement en février 2014 du régime du président Viktor Ianoukovitch.

Selon le haut-commissaire des Nations unies aux droits de l'Homme, les hostilités ont fait plus de 6.000 morts dans la région.

Dossier:
Situation dans le Donbass (2015) (227)

Lire aussi:

Donbass: Porochenko reporte l'octroi du statut spécial
Rada: certaines régions du Donbass, "territoires provisoirement occupés"
La Crimée aurait pu connaître le même sort que le Donbass
Le Donbass pendant la trêve
Tags:
Arsen Avakov, Lougansk, Donbass, Donetsk, Ukraine
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik