International
URL courte
Situation en mer de Chine méridionale (80)
0 848
S'abonner

Selon le commandant de la Flotte US du Pacifique, le mur en question est érigé sur la base de récifs faisant partie de l'archipel de Spratleys.

L'amiral Harry Harris Jr., commandant de la Flotte US du Pacifique, a accusé Pékin de construire un "mur de sable" en mer de Chine méridionale, objet de préoccupations croissantes des militaires américains.

"Les revendications territoriales sans précédent de la Chine suscitent aujourd'hui de sérieuses préoccupations (…). Depuis plusieurs mois, la Chine est en train de construire un grand mur de sable à l'aide de dragues et de bulldozers", a annoncé l'amiral US lors d'une conférence navale tenue à Canberra.

Selon M.Harris, le mur en question est érigé sur la base de récifs faisant partie de l'archipel de Spratleys. Ils sont transformés par la Chine en bandes de terre qui abritent actuellement des bâtiments et des pistes d'atterrissage d'avions.

"La Chine crée des îles artificielles en pompant du sable sur des récifs coralliens et en les recouvrant de béton", explique le militaire.

Toujours d'après lui, la Chine a ainsi reconverti plus de quatre kilomètres carrés de surface maritime.

Les objectifs de cette activité suscitent la préoccupation de l'armée US ainsi que de plusieurs acteurs régionaux, la mer de Chine méridionale étant une zone de litiges territoriaux opposant la Chine aux Philippines, au Vietnam, à Taiwan, à Brunei et à la Malaisie.

Washington craint que les îles artificielles créées par Pékin ne soient utilisées pour étendre l'influence chinoise dans la région. Pourtant, ce dossier peut facilement être instrumentalisé pour justifier une présence militaire US dans la zone concernée.

Il y a un mois, l'US Navy a reconnu lancer ses avions de patrouille les plus sophistiqués, les Poseidon P-BA, depuis des bases situées aux Philippines. En mars, un groupe de sénateurs US a invité le secrétaire à la Défense Ashton Carter à mettre au point une stratégie pour contrer l'influence chinoise en mer de Chine méridionale.

Dossier:
Situation en mer de Chine méridionale (80)

Lire aussi:

Mer de Chine méridionale: Pékin rejette les accusations des USA
Mer de Chine méridionale: Washington accuse Pékin de déstabilisation
Mer de Chine méridionale: l'ASEAN préoccupée par les tensions
Tags:
îles Spratleys, litiges territoriaux, Forces armées des Etats-Unis, Harry Harris Jr, Chine, États-Unis, Mer de Chine méridionale
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook