International
URL courte
0 132
S'abonner

Cette élection, la plus serrée de l'histoire du pays le plus peuplé d'Afrique, a débouché sur la première alternance démocratique du Nigeria.

Le candidat d'opposition Muhammadu Buhari a remporté l'élection présidentielle la plus serrée de l'histoire du Nigeria, en récoltant 15,4 millions de voix contre 13,3 millions pour le président sortant Goodluck Jonathan, ont annoncé les médias nigérians citant la Commission électorale nationale indépendante (INEC).

Il s’agit d’un tournant majeur pour le Nigeria, pays qui a connu quelque six coups d'État militaires depuis l'indépendance en 1960 et qui, depuis 1999, suite à la fin des dictatures militaires, était gouverné par le même parti.

Pays le plus peuplé d'Afrique avec ses 173 millions d'habitants et première puissance économique du continent, le Nigeria est divisé en deux parties sur le plan confessionnel: le nord, majoritairement musulman, et le sud, majoritairement chrétien.

Muhammadu Buhari, de confession musulmane et originaire du nord du pays, s’est entouré d’une forte coalition qui lui a permis de remporter cette élection.

Les Nigérians se rendaient aux urnes dans un contexte économique dégradé, lié en partie au cours du pétrole qui a chuté; or, le Nigéria, est le premier producteur d’or noir du continent. Sur le plan sécuritaire, de nombreux Nigérians ont été déçus par la passivité de l’administration Goodluck Jonathan devant la progression sanglante des insurgés de Boko Haram.

Lire aussi:

Présidentielle au Nigeria: l'opposition en tête
Nigeria: Boko Haram enlève plus de 400 femmes et enfants
Il traite ses copains de «fils de porcs» dans le 93, sa mère refuse de s'excuser auprès de l'enseignant et l'insulte
Erdogan appelle Macron à subir un «examen de santé mentale» vu son avis sur les musulmans de France
Tags:
élections, Boko Haram, Muhammadu Buhari, Goodluck Jonathan, Nigeria
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook