Ecoutez Radio Sputnik
    Le drapeau iranien

    Nucléaire iranien: Washington n'exclut pas l'option militaire

    © REUTERS / Heinz-Peter Bader
    International
    URL courte
    Nucléaire iranien (2015) (124)
    0 687

    Les Etats-Unis n'excluent pas la possibilité de mener une opération militaire contre Téhéran en cas d'échec des négociations de Lausanne.

    Le Pentagone n'exclut pas un recours à la force militaire contre l'Iran en cas d'échec des négociations sur son dossier nucléaire, a déclaré le secrétaire américain à la Défense Ashton Carter dans une interview à la chaîne TV NBC.

    "L'option militaire reste sans aucun doute sur la table", a fait savoir le chef du Pentagone.

    Dans le même temps, M.Carter a souligné que les parties intéressées devaient attendre le résultat des négociations qui se déroulent actuellement à Lausanne, en Suisse.

    A la question de savoir si les Etats-Unis pourraient faire confiance aux responsables iraniens si les Six finissaient par signer un accord avec Téhéran, M.Carter a répondu que tout accord devait être basé sur la possibilité de vérifier son application.

    Concernant la lutte contre le groupe terroriste Etat islamique, le chef du Pentagone a estimé que les Etats-Unis et leurs alliés avaient "porté un grave préjudice" à l'EI et étaient en mesure de venir à bout des djihadistes, "bien que cela doive prendre du temps".

    Les négociations sur le programme nucléaire iranien durent depuis près de 12 ans. Les six médiateurs internationaux (Royaume-Uni, USA, France, Russie, Chine et Allemagne) cherchent à persuader l'Iran de limiter son programme nucléaire en échange de la levée des sanctions économiques qui pèsent contre Téhéran.

    Le 26 mars, les chefs de diplomatie des Six se sont réunis à Lausanne où les négociations sur le nucléaire iranien sont entrées dans la dernière ligne droite.

    Dossier:
    Nucléaire iranien (2015) (124)

    Lire aussi:

    Nucléaire iranien: la France espère obtenir l'accord
    Le nucléaire iranien manipulé par la crise yéménite
    Obama: le programme nucléaire iranien doit être gelé pendant dix ans
    La tour Eiffel évacuée et fermée après qu’un homme a été surpris en train de l’escalader
    Tags:
    Six médiateurs internationaux, programme nucléaire iranien, négociations, Pentagone, Ashton Carter, Lausanne, Iran
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik