International
URL courte
Crash de l'Airbus A320 de Germanwings (46)
0 71
S'abonner

Près de 300 millions de dollars ont été mis de côté par l'assureur de la compagnie Lufthansa, une semaine après le crash d'un A320 dans les Alpes.

Le consortium d'assureurs conduit par le géant allemand du secteur Allianz a mis de côté 300 millions de dollars (près de 280 millions d'euros). Cette somme servira à couvrir les probables demandes de dommages et intérêts des familles des victimes, ainsi que le coût de l'avion A320 détruit dans les Alpes, assuré à hauteur de 6,5 millions de dollars (six millions d'euros). L'information, révélée par le quotidien allemand des affaires Handelsblatt, a été confirmée par un porte-parole du groupe Lufthansa.

Concernant l'identification des victimes, environ 400 échantillons prélevés sur les fragments de corps ont été envoyés à l'Institut de recherche criminelle de la gendarmerie nationale, près de Paris. Le président français François Hollande a indiqué mardi à Berlin qu'il serait possible d'ici la fin de la semaine d'identifier l'ensemble des victimes.

«Le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve  a confirmé que d'ici la fin de la semaine au plus tard, il sera possible d'identifier toutes les victimes grâce aux prélèvements ADN faits et à ce travail scientifique exceptionnel», a déclaré le président français lors d'une conférence de presse commune avec la chancelière Angela Merkel.

Dossier:
Crash de l'Airbus A320 de Germanwings (46)

Lire aussi:

Crash A320: possible "volonté de détruire l'avion" de la part du copilote
Crash A320: BEA annonce l'extraction des "données utilisables" de la boîte noire
Crash A320 : le co-pilote faisait l'objet d'un arrêt maladie
Crash A320: l'enquête reste ouverte pour homicides involontaires
Tags:
crash d'avion, Lufthansa, Bernard Cazeneuve, François Hollande, Alpes-Maritimes
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook