Ecoutez Radio Sputnik
    Lieu du massacre de Katyń

    Katyń: un député russe fustige le patriotisme "sélectif" du président polonais

    © Sputnik .
    International
    URL courte
    0 331
    S'abonner

    Commémorant le 5e anniversaire du crash de l’avion du président polonais Lech Kaczynski près de Smolensk, l'actuel chef de l'Etat polonais a aussi observé une minute de silence pour rendre hommage aux officiers polonais, victimes du massacre de Katyń, mais a oublié ses compatriotes tués par les adeptes de Bandera.

    Tout en pleurant les victimes de Katyń, le président polonais Bronisław Komorowski ne se souvient même pas de ses compatriotes exterminés par les adeptes de Bandera (collaborateur nazi, ndlr), a indiqué le président de la commission des Affaires internationales de la Douma Alexeï Pouchkov. 

    "M.Komorowski a donc une sorte de patriotisme sélectif? Il déplore les victimes de Katyń, mais ne dit pas un mot des 200.000 Polonais, victimes des adeptes de Stepan Bandera", a écrit le député russe sur sa page Twitter.

    Le chef de l'Etat polonais Bronisław Komorowski a participé vendredi aux commémorations du 5e anniversaire du crash de l’avion Tu-154M du président polonais Lech Kaczynski près de Smolensk. Il a aussi observé une minute de silence pour rendre hommage aux officiers polonais, victimes du massacre de Katyń. 

    22 000 officiers et prisonniers de guerre polonais avaient été massacrés en 1940 dans la forêt de Katyn, village russe proche de Smolensk et de la frontière biélorusse. En 1990, l'URSS a reconnu que ce massacre avait été ordonné par les responsables soviétiques.

    Lire aussi:

    La Pologne rend hommage à Lech Kaczynski
    Crash de l'avion de Lech Kaczynski: les équipements de bord fonctionnaient bien (enquête)
    L'enterrement du président polonais Lech Kaczynski
    Lech Kaczynski: un politique marquant et controversé
    Tags:
    crash d'avion, massacre de Katyń, Lech Kaczynski, Bronislaw Komorowski, Alexeï Pouchkov, Russie, Pologne
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik