Ecoutez Radio Sputnik
    Militaires ukrainiens (Archives)

    Moscou: la crise en Ukraine a détruit les acquis de la coopération Russie-Otan

    © AFP 2019 Evgeniy Maloletka
    International
    URL courte
    0 282
    S'abonner

    Sur fond de crise en Ukraine, l'Otan a mis le cap sur la confrontation avec la Russie au lieu de promouvoir la coopération et les mesures de confiance, regrette, dans une interview, le vice-ministre russe de la Défense Anatoli Antonov.

    La crise en Ukraine a compromis tous les acquis positifs dans les relations entre la Russie et l'Otan, l'Alliance ayant opté pour la confrontation, a constaté samedi le vice-ministre russe de la Défense Anatoli Antonov.

    "La crise en Ukraine a amené à l'aggravation de nos relations avec les pays européens. Tous les acquis de la coopération avec l'Alliance atlantique se sont effondrés. Au lieu de promouvoir la coopération et les mesures de confiance, nos partenaires de l'Otan ont mis le cap sur la confrontation", a déclaré le général dans une interview à la veille de la IV Conférence de Moscou sur la sécurité internationale prévue les 16 et 17 avril prochains.

    "Nous observons aujourd'hui un renforcement inédit et aucunement argumenté des activités militaires de l'Otan à proximité immédiate des frontières russes", a ajouté le vice-ministre. 

    Kiev mène depuis le 15 avril 2014 une opération militaire d'envergure en vue de réprimer la révolte qui a éclaté dans le Donbass suite au coup d'Etat de février 2014. Le conflit a fait, selon les Nations unies, plus de 6.000 morts. Au 15 décembre 2014, le nombre de réfugiés ukrainiens a dépassé un million de personnes.

    Lire aussi:

    Ukraine: la question de l'adhésion à l'Otan reportée
    Expert français: l'Europe a besoin d'une Ukraine fédérative non membre de l'Otan
    Farage: la crise en Ukraine résulte des tentatives de l'inclure dans l'Otan et l'UE
    Expert US: l'Ukraine doit rester neutre et ne pas adhérer à l'Otan
    Tags:
    OTAN, Anatoli Antonov, Ukraine, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik