Ecoutez Radio Sputnik
    Сybersécurité

    Pentagone: les USA vulnérables face aux contre-attaques des pirates informatiques

    © Flickr /
    International
    URL courte
    0 243
    S'abonner

    Selon l'assistant du secrétaire US à la Défense pour la cybersécurité, Washington doit éviter de lancer des cyberattaques puisqu'une contre-attaque risque de bloquer des infrastructures dans le pays.

    Les Etats-Unis ne pourront pas parer une contre-attaque informatique si Washington décide de frapper le premier, a déclaré mercredi Eric Rosenbach, assistant du secrétaire américain à la Défense pour la cybersécurité Ashton Carter. 

    "Je suis très préoccupé par notre vulnérabilité. Si quelqu'un suit notre exemple et essaie de punir les Etats-Unis, il pourrait mettre hors service certains sites d'infrastructures américains", a indiqué M.Rosenbach cité par les médias. 

    "A mon avis, nous devons adopter une approche prudente et conservatrice pour éviter ce danger", a-t-il ajouté lors d'auditions du comité du Sénat pour les forces armées. 

    Selon lui, le Pentagone présentera la semaine prochaine une nouvelle stratégie de sécurité informatique. Les militaires envisagent de faire appel aux services de spécialistes des hautes technologies. 

    La Maison blanche a annoncé début février son intention de débloquer 14 milliards de dollars pour la cybersécurité en 2016. Washington compte notamment mettre en place de nouveaux moyens de défense électronique des institutions fédérales, élargir l'échange de données avec le secteur privé et renforcer le potentiel de riposte du gouvernement.

    Lire aussi:

    Cybersécurité: Pékin répond aux critiques de Washington
    Russie/cybersécurité: création d'un système de protection des sites publics
    Russie: plus de 57 millions de cyberattaques recensées en 2014
    Cybermenaces: l'OTSC se dote d'un organisme de lutte
    Tags:
    cybersécurité, cyberattaque, Eric Rosenbach, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik