International
URL courte
Situation dans le Donbass (2015) (227)
0 588
S'abonner

La Russie déplore la "décision contreproductive" d'Ottawa.

La décision du gouvernement canadien de dépêcher 200 militaires en Ukraine est contreproductive et déplorable, a déclaré l'ambassade russe à Ottawa dans un communiqué.

"Cette décision ne contribue aucunement au règlement du conflit fratricide qui se poursuit dans le pays", indique la mission diplomatique russe.

Plus tôt dans la semaine, le service de presse du premier ministre du Canada Stephen Harper a annoncé l'envoi d'environ 200 instructeurs militaires en Ukraine.

Selon Ottawa, cette "mission de formation et de soutien des forces ukrainiennes" vise à aider Kiev "dans les efforts déployés pour maintenir sa souveraineté, sa sécurité et sa stabilité face à l'agression extérieure"."Alors que les chefs des diplomaties français, allemand, russe et ukrainien, qui se sont récemment réunis à Berlin, appellent à dynamiser le dialogue politique en Ukraine, il est déplacé et inadéquat d'aider à renforcer le potentiel militaire et de faire le jeu du parti de la guerre à Kiev", lit-on dans le communiqué.

D'après l'ambassade, le Canada ferait mieux de privilégier la voie diplomatique et d'inviter Kiev à engager un dialogue avec les "républiques populaires" autoproclamées de Donetsk et de Lougansk.

Auparavant, le colonel Steven Warren, porte-parole du Pentagone, a annoncé que des instructeurs américains chargés de former les membres de la Garde nationale ukrainienne arriveront en Ukraine en avril. Il s'agit de près de 300 combattants de la 173e brigade aéroportée américaine déployée à Vicence, en Italie.

Dossier:
Situation dans le Donbass (2015) (227)

Lire aussi:

Ukraine : qui parle de la paix prépare la guerre
Les USA projettent d'envoyer 300 militaires en Ukraine
Moscou préoccupé par l'arrivée d'instructeurs militaires US en Ukraine
Livraison d'armes à l'Ukraine
Tags:
Steven Warren, Stephen Harper, Ottawa, Canada, Ukraine, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook