International
URL courte
0 411
S'abonner

Les manifestants réclament le paiement des arriérés de salaires et la démission du ministre de l'Industrie minière Vladimir Demtchichine qui envisage de fermer 11 mines.

Plus de 500 des 1.500 mineurs qui se sont rassemblés mercredi au centre de Kiev pour protester contre la destruction du secteur énergétique du pays, ont fait irruption au siège de l'administration présidentielle de Piotr Porochenko.

Les manifestants ont réclamé la démission du ministre ukrainien de l'Energie et de l'Industrie minière Vladimir Demtchichine qui avait récemment annoncé son intention de fermer onze mines déficitaires.

Les mineurs ont en outre exigé le paiement des arriérés de salaires. "Rendez-nous (l'ex-président) Ianoukovitch, les salaires étaient payés à temps sous Ianoukovitch", ont scandé les mineurs. Les policiers n'ont presque pas opposé de résistance, appelant les manifestants à ne pas casser la porte d'entrée. 

Selon d'autres informations en provenance de Kiev, près de 3.000 mineurs se sont rendus devant la Rada suprême (parlement) et le siège de gouvernement où ils ont exigé une rencontre avec le premier ministre Arseni Iatseniouk. Ils ont également installé une tente devant le ministère de l'Energie.

Le chef du syndicat indépendant des mineurs d'Ukraine, Mikhaïl Volynets, a annoncé que la manifestation se poursuivrait jeudi. "Nous continuerons jeudi de manifester devant la Rada suprême. Je reçois des coups de fil des régions ukrainiennes – près de 10.000 mineurs peuvent arriver à Kiev", a indiqué M.Volynets pendant la manifestation.

L'Ukraine a perdu la plupart de ses mines en raison du conflit armé dans l'est du pays. Les mines les plus rentables se trouvent sur le territoire contrôlé par les insurgés du Donbass. La plupart des mines contrôlées par Kiev sont déficitaires. 

Lire aussi:

Ukraine: Porochenko propose de privatiser les mines de charbon
Ukraine: les mineurs de Donetsk organisent une "Marche de la paix"
Journal allemand: Kiev n'a rien fait pour sauver l'industrie ukrainienne
Industrie ukrainienne : le verdict est rendu
Tags:
manifestation, protestations, Kiev, Ukraine
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook