Ecoutez Radio Sputnik
    Vladimir Poutine et Serge Sargsian

    Génocide arménien: Poutine à Erevan pour rendre hommage aux victimes

    © Sputnik . Alexei Nikolskij
    International
    URL courte
    La reconnaissance et la négation du génocide arménien (72)
    0 461
    S'abonner

    Des rencontres bilatérales avec Serge Sargsian et François Hollande sont également au menu de la visite.

    Le président russe Vladimir Poutine est arrivé à Erevan vendredi pour prendre part aux commémorations du centenaire du génocide des Arméniens dans l'Empire ottoman.

    Au cours de sa visite, le chef d'Etat russe s'entretiendra également avec ses homologues arméniens et français, Serge Sargsian et François Hollande.

    Plus de 60 délégations étrangères sont attendues en Arménie pour participer aux commémorations du centenaire du génocide arménien perpétré lors de la Première Guerre mondiale. Vladimir Poutine, François Hollande, ainsi que le président chypriote Nikos Anastasiadis et le dirigeant serbe Tomislav Nikolic devront intervenir lors de la cérémonie de commémoration.

    A l'issue de la cérémonie, le chef du Kremlin mènera des négociations avec le numéro un français. Mercredi, M.Hollande a annoncé qu'il envisageait de discuter avec le dirigeant russe de la mise en œuvre des accords de Minsk, de la situation autour de la livraison des BPC français Mistral à Moscou et de l'état actuel des relations russo-françaises.

    Avec son homologue arménien, Vladimir Poutine devra évoquer la coopération bilatérale dans les domaines économique et politique, ainsi que plusieurs problèmes internationaux d'actualité.

    Le génocide arménien a été perpétré en 1878-1922 sur les territoires de l'Empire ottoman (la Turquie), historiquement appelés Arménie occidentale (actuellement Anatolie orientale), peuplés à l'époque majoritairement par des Arméniens (65-75% de la population). Il a conduit à la mort de 1,5 million d'Arméniens et à l'éradication de la population autochtone des régions historiques de l'Arménie occidentale.

    La Turquie, héritière de l'Empire ottoman depuis 1923, nie catégoriquement que ce dernier ait organisé le massacre systématique de sa population arménienne pendant la Première Guerre mondiale et rejette le terme de "génocide" repris par l'Arménie et d'une vingtaine de pays dont la Russie, la France et l'Italie.

    Dossier:
    La reconnaissance et la négation du génocide arménien (72)

    Lire aussi:

    Renoncer au droit de veto: Moscou fustige l'initiative d'Hollande
    Hollande: les Mistral seront remboursés s'ils ne sont pas livrés
    Génocide arménien: Ankara continue de protester
    Génocide arménien: Ankara rappelle son ambassadeur au Vatican
    Tags:
    génocide, Première Guerre mondiale, Serge Sargsian, Nikos Anastasiadis, Tomislav Nikolic, François Hollande, Vladimir Poutine, Empire ottoman, Erevan, Arménie, France, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik