International
URL courte
1704
S'abonner

Les pays riverains de l'Arctique optent pour la diplomatie et notamment pour la coopération avec la Russie, dans le contexte de la tension géopolitique dans le monde.

La plupart des habitants des huit pays riverains de l'Arctique, surtout les Norvégiens, souhaitent poursuivre la coopération avec la Russie malgré le conflit en Ukraine, rapporte le journal Barents Observer.

Le journal cite les résultats d'un sondage réalisé par le Programme de sécurité arctique Munk-Gordon, une organisation de recherche torontoise, à la veille d'une rencontre ministérielle des pays de l'Arctique programmée à Iqaluit, au Canada, du 24 au 25 avril.

Selon le journal, ces dernières années, le nombre des partisans de la ligne dure est en baisse, surtout en Europe du Nord. La plupart des 10.000 personnes interrogées se sont prononcées pour la diplomatie et la coopération malgré la montée de la tension géopolitique dans le monde.

Seuls 5% des Russes estiment que leur pays doit se retirer du Conseil de l'Arctique. Les personnes souhaitant le départ de Moscou du Conseil sont minoritaires dans la plupart des pays membres de cette organisation. 44% des Suédois, 43% des Islandais et seulement 19% des Norvégiens estiment que la Russie doit renoncer à la coopération internationale dans l'Arctique sur fond de situation en Ukraine. 

D'ailleurs, un sondé sur trois, surtout en Russie, Islande et Finlande, considère que le risque d'un conflit militaire en Arctique s'est accru en un an.

La plupart des personnes interrogées sauf les habitants de l'Alaska, estiment que les Etats-Unis et la Russie doivent retirer leurs armes nucléaires de l'Arctique qui doit devenir une zone dénucléarisée comme l'Antarctique. Leur nombre a augmenté depuis 2010.

Le sondage a été réalisé aux Etats-Unis, au Canada, en Russie, en Islande, au Norvège, en Suède, en Finlande et au Danemark.

Lire aussi:

Arctique: la Russie prête à défendre ses intérêts par les armes
Arctique: la Russie inaugure une station polaire dérivante
L'ours blanc, géant de l'Arctique
Sanctions antirusses: les intérêts américains en Arctique mis à mal
Tags:
Conseil de l'Arctique (CA), Europe du Nord, Alaska, Islande, Danemark, Suède, Norvège, Canada, Finlande, Arctique, États-Unis, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook