International
URL courte
0 726
S'abonner

Les membres de Secteur droit s'opposent aux tentatives de désarmer les bataillons de volontaires pro-Kiev.

Les militants du mouvement ultranationaliste ukrainien Pravy Sektor (Secteur droit) envisagent de se rassembler mercredi devant l'administration présidentielle à Kiev en raison d'un conflit avec les forces armées nationales.

Selon le site officiel de l'organisation, mardi, des membres des troupes aéroportées ukrainiennes ont tenté de désarmer une unité d'un bataillon de volontaires pro-Kiev dans la région de Dniepropetrovsk (est). Secteur droit affirme que les autorités préparent une "vaste provocation" contre les combattants volontaires.

"Pour prévenir tout provocation, nous nous réunirons mercredi sous les murs de l'administration du président", indique le site.

Le leader de Secteur droit et conseiller du chef des armées ukrainiennes Dmitri Iaroch a affirmé que les autorités politiques et militaires du pays avaient pris la décision de provoquer un conflit entre les nationalistes et les membres de l'armée en vue de discréditer les bataillons de volontaires.

Auparavant, les autorités de Kiev ont annoncé que tous les bataillons de volontaires créés après le déclenchement du conflit dans le Donbass devaient être intégrés aux forces armées ukrainiennes ou à la Garde nationale.

Le ministre ukrainien de la Défense Stepan Poltorak a pour sa part déclaré que les unités armées impliquées dans l'opération dite antiterroriste menée dans le sud-est du pays avaient été intégrées à l'armée et qu'il n'y avait plus de bataillons de volontaires dans le Donbass.

Le mouvement Secteur droit réunit des nationalistes radicaux ukrainiens. En janvier et février 2014, ses membres ont participé aux affrontements avec la police et à l'occupation de bâtiments administratifs à Kiev et dans d'autres villes du pays dans le sillage de la contestation populaire qui a fini par renverser le président Viktor Ianoukovitch. Ils ont également pris part aux combats avec les brigades indépendantistes des "républiques populaires" de Donetsk et de Lougansk.

En novembre 2014, la Cour suprême de Russie a placé Secteur droit sur la liste des organisations terroristes. Dmitri Iaroch fait l'objet de poursuites pénales en Russie pour appels aux activités terroristes.

Lire aussi:

Ukraine: un leader ultranationaliste conseiller du chef des armées
Ukraine: le Secteur droit menace de déclencher un nouveau Maïdan
Ukraine: le Secteur droit bientôt transformé en brigade d'assaut ?
Un véhicule fonce dans la foule en Allemagne: 30 blessés, une enquête pour «tentative de meurtre» ouverte
Tags:
armée, nationalistes, manifestation, Secteur droit, Dmitri Iaroch, Kiev, Ukraine
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook