Ecoutez Radio Sputnik
    Yalta

    Kiev exclut les ports de Crimée de sa liste des ports internationaux

    © Sputnik . Taras Litvinenko
    International
    URL courte
    La Crimée, une région qui a décidé de redevenir russe (189)
    0 298

    La Crimée, qui a adhéré à la Fédération de Russie en mars 2014, a qualifié la décision ukrainienne de purement politique et sans incidence sur son économie.

    L'Ukraine a exclu les ports criméens de Sébastopol, d'Eupatoria, de Yalta, de Feodossia et de Kertch de sa liste des ports internationaux, a annoncé mardi le gouvernement ukrainien. 

    "Modifier l'annexe à l'Arrêté 466 du cabinet des ministres d'Ukraine du 26 juin 2013 sur la liste des ports maritimes d'Ukraine ouverts aux bateaux étrangers. Rayer les villes de Sébastopol, d'Eupatoria, de Yalta, de Feodossia et de Kertch de la liste", lit-on dans un arrêté du gouvernement.

    Les autorités de la Crimée, qui a adhéré à la Fédération de Russie en mars 2014, ont antérieurement déclaré que la fermeture des ports criméens par Kiev était une décision purement politique qui n'aurait pas de conséquences économiques graves.

    Selon le président de l'Association du droit international de Russie, Anatoli Kapoustine, il est peu probable que cette décision entrave le fonctionnement des ports de la Crimée. "La gestion des ports maritimes relève de l'Etat qui contrôle le territoire côtier. La juridiction de l'Ukraine ne s'étend plus sur le territoire de la péninsule de Crimée", a déclaré M.Kapoustine.

    Peuplée en majorité de russophones, la Crimée a proclamé son indépendance vis-à-vis de l'Ukraine et sa réunification avec la Russie suite à un référendum organisé après le coup d'Etat ukrainien du 22 février 2014. Kiev et les pays occidentaux ne reconnaissent pas le référendum du 16 mars et dénoncent une "annexion" de la péninsule de Crimée.

    Dossier:
    La Crimée, une région qui a décidé de redevenir russe (189)

    Lire aussi:

    Jimmy Carter: le rattachement de la Crimée à la Russie "quasi inévitable"
    Marine Le Pen: l’intégration de la Crimée, conséquence des erreurs de l’UE
    McFaul: il faut se faire à l'idée que la Crimée est russe
    Ce successeur franco-hispano-allemand du Rafale a été dévoilé au Salon du Bourget (images)
    Tags:
    Eupatoria, Feodossia, Kertch, Sébastopol, Yalta, Crimée, Ukraine
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik