Ecoutez Radio Sputnik
    Après un raid aérien à Sanaa

    Le Yémen appelle à introduire des forces terrestres dans le pays

    © REUTERS / Khaled Abdullah
    International
    URL courte
    Opération militaire au Yémen (2015) (122)
    0 816
    S'abonner

    Le Yémen exhorte la communauté internationale à introduire des forces terrestres sur son territoire afin de "sauver le pays".

    Dans une lettre remise au Conseil de sécurité de l'Onu par le représentant permanent du Yémen auprès des Nations unies Khaled Alyemany, les autorités yéménites appellent à "un déploiement rapide de troupes au sol", notamment dans les villes d'Aden et de Taïz.

    Le document invite également les organisations internationales des droits de l'homme à "constater les violations barbares commises à l'égard de la population restée sans défense".

    Le 21 avril dernier, l'Arabie saoudite a annoncé la fin de l'opération Tempête décisive (Tempête de fermeté) lancée le 26 mars. Selon Riyad, les frappes aériennes effectuées au Yémen ont permis de détruire les armes balistiques qui se trouvaient entre les mains des Houthis, liés à l'Iran, et des militaires fidèles à l'ex-président yéménite Ali Abdallah Saleh.

    La coalition a également annoncé le début dès le 22 avril d'une nouvelle opération au Yémen baptisée Renaissance de l'espoir destinée à rétablir le processus politique, à combattre le terrorisme et à mettre fin aux activités militaires des Houthis.

    Selon les estimations de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), les hostilités au Yémen ont fait plus de 1.200 morts et plus de 5.000 blessés. Au total, environ 7,5 millions de personnes sont affectées par le conflit.

    Dossier:
    Opération militaire au Yémen (2015) (122)

    Lire aussi:

    Yémen: le conflit a fait plus de 1.200 morts
    Le Yémen : « restaurer l'espoir » ne signifie pas améliorer la situation humanitaire
    Yémen: les Houthis menacent de frapper l'Arabie saoudite
    Yémen: des Américains évacués grâce à des journalistes russes
    Tags:
    Houthis, Tempête de fermeté (opération militaire), Conseil de sécurité de l'Onu, Khaled Alyemany, Arabie Saoudite, Yémen
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik