Ecoutez Radio Sputnik
    Missile Patriote, Pologne

    ABM: Washington compte conclure en perspective un document avec Moscou

    © AFP 2019 JANEK SKARZYNSKI
    International
    URL courte
    0 440

    Les Etats-Unis n'ont pas de moyens pour élargir leur bouclier antimissile limité pour en faire un système global ABM, selon la sous-secrétaire d'Etat américaine au contrôle des armements et à la sécurité internationale, Rose Gottemoeller.

    En perspective, les Etats-Unis comptent conclure avec la Russie un accord de coopération en matière de défense antimissile (ABM), a déclaré mercredi dans une interview au journal russe Kommersant Rose Gottemoeller, sous-secrétaire d'Etat américaine au contrôle des armements.

    "Quant à la possibilité de conclure à l'avenir (avec la Russie, ndlr) un quelconque accord de coopération dans le domaine de la défense antimissile, j'espère que nous pourrons le faire", a indiqué Mme Gottemoeller, réitérant que les Etats-Unis ne pouvaient pas élargir les moyens limités de l'ABM jusqu'au système global.

    En 2002, les Etats-Unis se sont retirés du Traité ABM, signé avec la Russie (qui permettait à chacune des parties de créer seulement un site de défense antimissile, en limitant son emplacement, sa dimension et sa puissance, ndlr) et ont mis le cap sur le déploiement en Europe d'une troisième zone de positionnement de leur bouclier antimissile global (missiles-intercepteurs en Pologne et radars en République tchèque) qui soit capable de détruire les missiles intercontinentaux russes. 

    Washington entend toujours persuader Moscou que son bouclier antimissile, notamment son déploiement en Europe, ne visera pas la Russie, tout en refusant cependant de garantir, sous une forme juridiquement contraignante, que le nouveau système ne visera pas les forces de dissuasion nucléaire russes. Qui plus est, en mars 2014, les Etats-Unis ont rompu le dialogue sur l'ABM avec la Russie, se référant à la crise ukrainienne. Le mois suivant, l'Otan en a fait de même. 

    En avril dernier, lors de la Conférence de Moscou sur la sécurité, les ministres russes des Affaires étrangères et de la Défense, Sergueï Lavrov et Sergueï Choïgou, ont signalé que le bouclier antimissile des Etats-Unis et de l'Otan, ainsi que l'intensification des activités de l'Alliance en Europe de l'Est risquaient de compromettre la stabilité stratégique dans la région.

    Lire aussi:

    Contrôle des armements: le système russo-américain en péril
    ABM: les USA débloqueront 10 mds USD en 2016
    Redémarrage de la sécurité pour la région euro-atlantique
    Contrôle des armements: les désaccords n'affectent pas les contacts Russie-USA
    Tags:
    Traité de défense antimissile (ABM), Rose Gottemoeller, Russie, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik