International
URL courte
L'Etat islamique (2014) (1131)
0 221
S'abonner

Les autorités irakiennes ont envoyé des renforts dans l'ouest du pays pour reprendre la ville de Ramadi contrôlée par les combattants de l'Etat islamique.

Selon les médias locaux, les forces antiterroristes se préparent à lancer leur contre-offensive depuis la base militaire d'al-Habbaniyah, située à une trentaine de kilomètres à l'est de Ramadi. Dans le même temps, des témoins oculaires indiquent que les djihadistes de l'EI se dirigent actuellement vers la base.

A Ramadi, les terroristes érigent en hâte des fortifications et posent des mines sur les routes et dans les bâtiments. D'après les informations des Nations unies, environ 25.000 personnes ont déjà fui la ville pour se réfugier principalement dans la capitale irakienne.

Le 15 mai, l'EI s'est emparé du principal complexe gouvernemental de Ramadi, s'assurant ainsi le contrôle quasi-total de la capitale de la province sunnite d'Al-Anbar. La chute éventuelle de Ramadi, à 100 kilomètres de Bagdad, constituerait un revers majeur pour le gouvernement irakien, qui avait promis la reconquête d'Al-Anbar.

Le weekend dernier, le vice-gouverneur de la province d'al-Anbar, Faleh al-Issawi, a annoncé que les djihadistes de l'EI avaient exécuté 503 civils à Ramadi.

Dossier:
L'Etat islamique (2014) (1131)

Lire aussi:

Irak: le numéro deux de l'EI tué lors d'un raid aérien
Un chef militaire de l'Etat islamique éliminé en Irak
Diego Maradona est décédé à l'âge de 60 ans
Le ministre marocain de la Santé explique que l’hydroxychloroquine est la cible de l’industrie pharmaceutique - exclusif
Tags:
Etat islamique, Ramadi, Irak
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook