Ecoutez Radio Sputnik
    Li Keqiang (archives)

    Chine/Amérique du Sud: vers un nouveau partenariat stratégique

    © AP Photo / Ng Han Guan
    International
    URL courte
    0 402
    S'abonner

    La tournée sud-américaine du chef du gouvernement chinois doit marquer une nouvelle étape dans le développement de la coopération entre les pays émergents.

    Lundi 18 mai, le premier ministre Li Keqiang a entamé une tournée dans les pays d'Amérique du Sud dans le cadre de laquelle il visitera le Brésil, la Colombie, le Pérou et le Chili. L'objectif principal de ces visites consiste à renforcer la coopération économique et culturelle entre la Chine et ces pays latino-américains.

    Depuis la montée en puissance du groupe des BRICS, la Chine est en train de développer ses contacts au niveau diplomatique ainsi qu'économique avec les pays de l'Amérique du Sud, notamment avec le Brésil.

    Les deux pays ont signé plusieurs accords économiques lors de la visite de la présidente brésilienne Dilma Rouseff en Chine en 2011. Cette fois-ci, le premier ministre chinois devra signer au Brésil des contrats portant sur la coopération dans le domaine du développement des infrastructures et des capacités industrielles, de l'agriculture et de la science. Selon le journaliste brésilien Mario Russo, la Chine a besoin des importations des ressources naturelles, notamment énergétiques, et c'est pourquoi les projets relatifs au développement des infrastructures et de la logistique jouent un rôle clé.

    A présent, la Chine est le partenaire économique numéro un pour le Brésil: le volume de ses échanges commerciaux avec Pékin est plus important que celui avec l'UE ou même avec les Etats-Unis. La Chine est prête à investir des milliards de dollars dans des projets visant à rétablir l'économie brésilienne et d'autres pays latino-américains. Selon Li Keqiang, il s'agit de 53,3 milliards de dollars pour le Brésil et de 250 milliards de dollars destinés à l'ensemble des pays-partenaires d'Amérique du Sud, qui seront investis dans leurs économies au cours des 10 prochaines années.

    Les chefs d'Etat des BRICS
    © Sputnik . Alexei Druzhinin
    Un tel renforcement de la coopération a également un fondement géopolitique. Depuis des années l'Amérique latine cherche à réduire l'influence et la présence des Etats-Unis dans la région pour des raisons économiques, politiques et culturelles. Dans ce contexte, la consolidation du partenariat avec les pays asiatiques dans le cadre du groupe des BRICS lui offre une possibilité de développer son économie sans dépendre du système économique et financier américain.

    De tels partenariats jouent un rôle important dans le développement du commerce international et apportent ainsi une contribution considérable dans le processus du passage vers le modèle multipolaire du monde, où des acteurs traditionnels cèdent progressivement la place à de nouvelles puissances dont l'opinion ne peut plus être négligée.

    Lire aussi:

    BRICS : une nouvelle brique dans l’architecture financière mondiale
    Marchés émergents: l'Inde se prépare à détrôner la Chine
    Tags:
    BRICS, Li Keqiang, Brésil, Amérique latine, Amérique du Sud, Chine
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik