Ecoutez Radio Sputnik
    Pistolet

    Ukraine: situation dangereuse pour les journalistes et les opposants

    © REUTERS / Shamil Zhumatov/Files
    International
    URL courte
    0 495

    La situation en Ukraine est devenue dangereuse pour les journalistes et les opposants, a déclaré le commissaire européen pour les droits de l'Homme Nils Muiznieks.

    Selon M.Muiznieks, le prochain rapport de la mission de l'Onu de surveillance des droits de l'Homme déployée en Ukraine, dont la publication est prévue le 1er juin, fera état de plusieurs meurtres de personnalités d'opposition perpétrés à Kiev en avril dernier. Il s'agit des assassinats des journalistes Oles Bouzina et Sergueï Soukhobok et de l'ancien député de la Rada Suprême Oleg Kalachnikov.

    "Ces meurtres suscitent notre énorme préoccupation. Ils indiquent à quel point la situation en Ukraine est devenue dangereuse pour les journalistes. Plusieurs militants de l'opposition ont été également assassinés. Je compte sur une enquête efficace et espère que les coupables seront punis", a indiqué le commissaire européen dans une interview accordée au quotidien russe Kommersant.

    Selon lui, le Conseil de l'Europe a mis en place un groupe international pour suivre le déroulement des enquêtes relatives à plusieurs événements tragiques survenus en Ukraine depuis le début de la contestation sur le Maїdan à Kiev.

    "Les institutions ukrainiennes chargées d'enquêter sur les crimes doivent être complètement réformées. Pourtant, il n'est pas facile de mener des réformes lorsqu'on est en guerre", expliqué M.Muiznieks.

    Il constate également la poursuite d'une "grave crise humanitaire" dans le sud-est du pays, théâtre d'une opération dite antiterroriste menée par les autorités de Kiev contre les brigades populaires du Donbass.

    Lire aussi:

    Ukraine: l'Unesco condamne le meurtre d'Oles Bouzina
    Ukraine: la rédactrice en chef d'un journal assassinée
    Ukraine: l'Occident devrait réagir aux meurtres politiques
    Meurtres d'opposants en Ukraine: "début des purges politiques"
    Tags:
    journalisme, Nils Muiznieks, Ukraine
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik