Ecoutez Radio Sputnik
    Bavar-373, Téhéran

    L'Iran menace de tirer 80.000 missiles contre Israël

    © AFP 2019 BEHROUZ MEHRI
    International
    URL courte
    7133745

    Cette menace fait suite aux récents propos du ministre israélien de la Défense selon lesquels Tel Aviv pourrait utiliser des armes nucléaires contre Téhéran en cas d'agression.

    L'Iran tirera plus de 80.000 missiles contre Tel Aviv et Haïfa en cas d'agression israélienne, a rapporté jeudi la chaîne de télévision iranienne IRIB citant le général iranien Yahya Rahim Safavi.

    "Si l'Iran est la cible d'une attaque, il rasera Tel Aviv et Haïfa. L'Iran et le Hezbollah sont assez puissants pour réagir d'une manière adéquate à l'agression sioniste (…). Le Hezbollah dispose de 80.000 missiles qu'il peut utiliser", a dit le général Safavi.

    Le général iranien a fait cette déclaration en réaction aux propos émis par le ministre israélien de la Défense Moshe Yaalon à Jérusalem le 5 mai dernier. A la question de savoir si les pays démocratiques pouvaient lutter contre les menaces émanant notamment de l'Iran, le ministre a déclaré qu'Israël pouvait envisager "certaines mesures" pour garantir sa sécurité. A titre d'exemple Moshe Yaalon a rappelé que le président américain Harry Truman avait préféré de bombarder Hiroshima et Nagasaki au lieu de mener une longue guerre contre le Japon.

    Téhéran a déjà réagi aux propos de M.Yaalon. L'ambassadeur iranien à l'ONU, Gholam Ali Khoshrou a envoyé une lettre au secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon et au Conseil de sécurité des Nations unies appelant à condamner la déclaration du ministre israélien que l'Iran considère comme une menace pour la paix et les populations civiles.

     

    Lire aussi:

    Airbus pour l'Iran: Israël exprime ses préoccupations
    L'Iran accuse Washington d'armer et de financer l'EI
    Golfe: Obama promet de protéger ses alliés contre toute menace
    S-300 pour l’Iran: Poutine et Netanyahu évoquent la levée de l'embargo
    Tags:
    Yahya Rahim Safavi, Moshe Yaalon, Iran, Israël
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik