International
URL courte
611106
S'abonner

Depuis un an à la tête de l’Ukraine, Piotr Porochenko qui avait promis d’en finir avec l’oligarchie n’a pas vendu un seul de ses actifs économiques.

Les revenus de Piotr Porochenko ont augmenté de plusieurs fois depuis son entrée en poste de président de l'Ukraine, rapportent des médias internationaux, en constatant qu'en 2013, M.Porochenko avait déclaré 2 millions de dollars, alors qu'en 2014, il s'agissait déjà de 17 millions de dollars. 

A signaler que cela s'est produit sur fond d'effondrement économique du pays en pleine crise politique. Depuis un an à la tête de l’Ukraine, Piotr Porochenko qui avait promis d’en finir avec l’oligarchie n’a pas vendu un seul de ses actifs économique. 

"Si je suis élu, je vendrai la société Roshen. En tant que président, je veux m’occuper uniquement des affaires de l’Etat", a promis M.Porochenko au cours de sa campagne électorale en avril 2014.

Et le soir de son élection, le 25 mai 2014, il se voulait le président d’une Ukraine où l’on "vivrait autrement". 

"En tant que chef de l’Etat, je souhaite instaurer de nouvelles traditions politiques, et j’initie dès aujourd’hui la vente de tous mes actifs économiques", a-t-il déclaré solennellement. 

Le directeur du service sociologique Baromètre ukrainien Viktor Nebojenko prévient le président de sérieuses conséquences politiques d'une telle situation.

"Piotr Porochenko a été et reste l'un des plus grands oligarques en Ukraine", a-t-il expliqué. 

Le montant de la dette que Kiev doit rembourser dans les quatre ans est évalué à 30 milliards de dollars (27,6 milliards d’euros). Kiev négocie un allégement de 15,3 milliards. Ouvertes en mars, les discussions doivent être bouclées d’ici la mi-juin.

Lire aussi:

Piotr Porochenko: un an de promesses non tenues
Une radio américaine accuse Porochenko d'abus de pouvoir
Ukraine: les révélations d'un milliardaire mettent Porochenko en danger
Un chien protège un garçon de trois ans perdu dans les bois
Tags:
Petro Porochenko, Ukraine
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook