International
URL courte
4929
S'abonner

Selon les représentants du parquet de Hambourg, l'ancien nazi de 93 ans risquait d'être accusé de 342 meurtres commis en Italie en 1944.

Le Parquet de Hambourg a annoncé jeudi avoir fermé la procédure pénale contre un nazi de 93 ans, Gerhard Sommer, reconnu pénalement irresponsable pour démence, rapportent les médias.

Camp de concentration à Dachau
© REUTERS / Michael Dalder
Selon le Parquet, des expertises psychiatriques et neurologiques ont montré une sérieuse forme de démence ce qui permet au suspect d'éviter le procès d'après la Constitution allemande.

Le ministère public de Hambourg a antérieurement ouvert une enquête contre l'ancien chef de compagnie de la 16e Panzerdivision SS (division blindée) durant la Seconde Guerre mondiale. M.Sommer était soupçonné de complicité dans le massacre, le 12 août 1944, de 560 personnes dont des femmes et plus de 100 enfants à Sant'Anna di Stazzema, en Toscane (nord d'Italie). Les Waffen-SS Suite ont tué presque tous les habitants du village au moyen de mitrailleuses et de lance-flammes.

Lire aussi:

L'ex-comptable d'Auschwitz demande "pardon" aux victimes de l'Holocauste
Quand une mère de soldats nazis sauvait des officiers soviétiques
Holocauste: la Pologne s'insurge contre les propos du directeur du FBI
Auschwitz: les horreurs de l'Holocauste
Tags:
Waffen-SS, nazisme, nazis, Seconde Guerre mondiale, Gerhard Sommer, Italie, Sant'Anna di Stazzema, Allemagne
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook