International
URL courte
La Crimée, une région qui a décidé de redevenir russe (189)
241496
S'abonner

Selon le président de la Douma, les tentatives d'exercer une pression sur la Russie à l'aide des sanctions sont vouées à l'échec.

La Russie exclut toute restitution de la Crimée et de Sébastopol à l'Ukraine, a estimé le président de la Douma (chambre basse du parlement russe) Sergueï Narychkine.

"En échange de la levée des sanctions, on propose à la Russie d'abandonner la Crimée et Sébastopol, de trahir ceux qui nous ont fait confiance, mais nous ne changerons pas de cap. Il est inutile de tenter de faire pression sur la Russie", a déclaré M.Narychkine.

"Les partenaires étrangers peuvent persister dans leur obstination, mais ils doivent comprendre qu'ils ne parviendront jamais à leurs fins de cette façon", explique le responsable.

Selon lui, les sanctions antirusses se sont retournées contre l'Occident lui-même. Ainsi, de nombreux ressortissants étrangers "sont obligés de quitter la Russie, car la coopération entre les pays baisse, les activités commerciales se contractent et les emplois pour les expatriés sont détruits".

M.Narcyhkine rappelle également que la Russie n'a jamais cherché de confrontation avec qui que ce soit.
"Ce sont nos partenaires américains et européens qui ont instrumentalisé les événements en Ukraine pour attiser les tensions dans les relations avec la Russie", a-t-il affirmé.

Toujours d'après le président de la Douma, une éventuelle adhésion de l'Ukraine à l'Otan serait considérée à Moscou comme une "nouvelle étape dans l'aggravation des rapports avec l'Occident" qui entraînerait une "réponse adéquate". Cependant, M.Narychkine a espéré que "le bon sens finirait par prendre le dessus" dans les relations russo-occidentales.

Dossier:
La Crimée, une région qui a décidé de redevenir russe (189)

Lire aussi:

Un grand requin blanc surgit devant un bateau de pêcheurs, le capitaine «choqué» – vidéo
«Je reconnais ma faute»: ce golden retriever fait le coupable devant sa propriétaire
L'armée de Haftar annonce avoir détruit un navire turc transportant des armes - vidéo
Ce métal sept fois plus cher que l’or est menacé par les voitures électriques
Tags:
sanctions, Sergueï Narychkine, Sébastopol, Crimée, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook